Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à un hommage à César BALDACCINI, dit “César”.

Déliberation/ Conseil municipal/ Novembre 2007 [2007 V. 287]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 27 décembre 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 27 décembre 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil Municipal,

César vécut la plus grande partie de sa vie à Paris, plus particulièrement entre la rue Bonaparte et Montparnasse, le Flore, Lipp et la rue des Beaux-Arts.

Né à Marseille, le 1er janvier 1921, César BALDACCINI vint à Paris à l?âge de 22 ans pour étudier à l?Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts.

Hébergé en 1946 par son ami Nadal, dans son atelier du 14e arrondissement, il fait la connaissance d?Alberto GIACOMMETI qui vit dans le même immeuble.

Membre du groupe des Nouveaux Réalistes dans les années 60, il acquiert une notoriété grâce à ses célèbres Compressions d?une grande expressivité, puis par ses Expansions en mousse de polyuréthane traduisant ses recherches sur les matériaux.

Parallèlement, il réalise en 1965 une véritable prouesse technique par le moulage de son fameux Pouce, agrandi pour atteindre la taille de 6 mètres de haut.

En 1968, César est nommé professeur à l?Ecole des Beaux Arts. Il est alors un artiste de renommée internationale et, en France, une personnalité connue par le grand public.

En 1983, il réalise, en hommage à PICASSO, Le Centaure, ?uvre de 5 mètres de hauteur installée à l?angle de la rue de Sèvres et de la rue du Cherche-Midi (6e).

César vécut et travailla successivement rue de l?Echaudé, rue Campagne Première, rue du Docteur Blanche, rue du Dragon, rue Boulard, rue Roger, à l?Hôtel Lutétia, rue Saint-Simon et enfin, 9, rue de Grenelle, juste à côté de son Centaure.

César est mort chez lui, le 6 décembre 1998, à l?âge de 77 ans.

Un hommage sera rendu à son ?uvre en 2008, dix ans après sa mort, notamment dans le cadre d?une exposition organisée par la Fondation Cartier, sous le commissariat de Jean NOUVEL.

Sur la proposition de MM. Christophe GIRARD, Patrick BLOCHE et des membres du groupe socialiste et radical de gauche,

Emet le voeu :

Que le nom de César soit donné à une voie parisienne, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés et qu?une plaque commémorative soit apposée sur la façade de l?immeuble où il vécut, 9, rue de Grenelle (7e).