Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDEE 61 G - Approbation de deux marchés relatifs à une action de placement en emploi de bénéficiaires du R.M.I. avec l’appui d’entreprises de travail temporaire, dans le cadre du Programme Départemental d’Insertion 2007-2008.

Débat/ Conseil général/ Juillet 2007


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDEE 61 G concernant l?approbation de deux marchés relatifs à une action de placement en emploi de bénéficiaires du R.M.I. avec l?appui d?entreprises de travail temporaire, dans le cadre du Programme Départemental d?Insertion 2007-2008.

La parole est à nouveau à M. Philippe LAFAY.

M. Philippe LAFAY. - Les premiers résultats obtenus à l?issue de l?opération de placement effectuée avec l?appui d?entreprises de travail temporaire se sont avérés positifs, comme l?indique ce projet de délibération, et nous nous en réjouissons sur tous les bancs de l?hémicycle.

Nous souhaitons que les 7 autres opérations de placement à effectuer avec d?autres entreprises de travail temporaire, qui s?achèvent en décembre de cette année, puissent confirmer ce taux de réussite de 47 % d?allocataires ayant retrouvé un emploi pérenne.

Cette action mérite donc d?être reconduite dans le cadre du programme départemental d?insertion de la période 2007/2008. Il n?en mérite pas moins que cette action confiée à des prestataires privés s?adresse, comme il est dit, à un public dont les problèmes d?ordre social n?obèrent pas la recherche d?emploi.

Le taux de réussite s?en trouve bien favorisé.

Qu?en sera-t-il des allocataires n?ayant pu retrouver un emploi ? Ils reviendront bien sûr du secteur marchand à l?associatif.

Qu?a-t-on prévu pour soutenir le secteur associatif confronté à des placements encore plus difficiles ?

Le futur P.L.I. ne pourrait-il pas prévoir des mesures de soutien adaptées à ces associations confrontées à des difficultés supplémentaires d?un public ayant échoué dans leur recherche d?emploi malgré le recours à des prestataires privés ?

Le taux de réussite en placement du secteur associatif va s?en trouver grevé considérablement et, en conséquence, son équilibre financier, si leur subvention d?équilibre n?est pas réajustée.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - M. SAUTTER a la parole.

M. Christian SAUTTER, vice-président, au nom de la 2e Commission. - Merci, Madame la Présidente.

Il s?agit d?un volet très particulier du plan départemental d?insertion que nous pilotons tous les deux avec Mylène STAMBOULI.

Le c?ur du dispositif d?accompagnement des personnes en très grande difficulté est fait d?abord par les services départementaux, auxquels il faut rendre hommage.

Et, comme le suggère M. LAFAY, il y a d?abord un accompagnement social qui exige de trouver des solutions aux problèmes de santé, aux problèmes de logement, aux problèmes de formation aussi dans une certaine mesure. Puis vient ensuite l?accompagnement professionnel.

Je voudrais rassurer M. LAFAY : le plan départemental d?insertion, qui vient d?être complété hier par 4 millions d?euros, porte sur environ une soixantaine de millions d?euros, les trois-quarts vont à l?accompagnement social qui est assuré soit par des services départementaux, soit par des réseaux associatifs.

En ce qui concerne l?accompagnement professionnel :

- il y a le rôle des espaces insertion, service départemental,

- le rôle des maisons du développement économique et de l?emploi, service départemental,

- il y a le plan local d?insertion 18-19 qui est une association,

- il y a d?autres associations.

L?expérience qui a été tentée à partir de 2005 pour confier des R.M.istes à des entreprises privées, à 8 entreprises privées, vient tout à fait à la marge de ce qui se fait dans le cadre soit fonctionnaire, soit associatif.

Il se trouve que le résultat de l?expérience, de la seule expérience qui soit achevée, est positif, puisque vous l?avez rappelé il s?agit de 47 % d?accès à un emploi pérenne, c?est-à-dire soit un contrat à durée indéterminée, soit un contrat à durée déterminée d?au moins 6 mois. Et donc nous renouvelons cette opération.

Mais je voudrais, Monsieur LAFAY, corriger une supposition que vous avez faite. Nous n?envoyons pas les meilleurs candidats dans ces entreprises de travail temporaire.

Ce sont des personnes qui sont aptes à un accompagnement professionnel mais on choisit plutôt celles qui sont le plus éloignées de l?emploi pour ce faire.

Donc, nous avons un dispositif complet, avec un coeur de services départementaux, une couronne d?interventions associatives et puis nous avons ces quelques expériences qui font l?objet du projet de délibération DDEE 61 G.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 61 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 61 G).