Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DVD - DU 69 - Bilan de la concertation préalable relative à l’aménagement des espaces publics du secteur “Macdonald - Eole Evangile” du GPRU Paris Nord Est (18e et 19e). - Attribution du marché de maîtrise d’oeuvre conception et réalisation et autorisation à M. le Maire de Paris de signer ledit marché.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DVD - DU 69, concernant le bilan de la concertation préalable relative à l?aménagement des espaces publics du secteur ?Macdonald - Éole Évangile? du G.P.R.U. Paris Nord-Est.

La parole est à M. Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - On a beaucoup parlé de sécurité des cyclistes et c?est sur ce thème que je souhaite intervenir ici puisque, pour que les cyclistes respectent au mieux le Code de la Route, encore faut-il que la route soit adaptée à leurs besoins.

Encore trop fréquents sont les aménagements de voirie qui à Paris ne tiennent pas compte de ces usagers de la route, les plus fragiles et les moins polluants.

Il convient d?éviter les erreurs qui, dans les nouveaux projets, rendent difficile voire dangereuse la pratique du vélo. En ce qui concerne l?avant projet du futur tramway dans le secteur du 19e arrondissement, l?architecte a semble-t-il oublié ou négligé les vélos.

Les omissions dans ce secteur sont nombreuses.

Il est impératif que ces questions soient réglées afin de ne pas renouveler les erreurs déjà relevées par les associations de cyclistes et les élus ?Verts? sur le boulevard des Maréchaux au Sud. Ainsi, Porte des Lilas, l?absence de giratoires à double sens rallonge le trajet en exposant inutilement les cyclistes à un giratoire. A la Porte du Pré-Saint-Gervais, la piste s?évapore et les cyclistes n?ont pas de trajet pour traverser depuis la rue Haxo vers la piste à double sens positionnée en extérieur sur le boulevard d?Algérie, où d?ailleurs les carrefours sont dangereux et insécurisants car les cyclistes doivent se remettre dans la circulation. Il y a une connexion vers la rue des Marchais mais la pente est de 10 % alors que le tramway ne dépasse pas les 5 %, ce qui est pire que la rue de Ménilmontant, pourtant infernale. Grimper en danseuse derrière un bus sur cet axe, je vous prie d?en faire l?expérience et vous comprendrez ce que je veux dire.

Pour les cyclistes venant de banlieue, la Porte de Chaumont n?est pas aménagée : il faut traverser l?entrée des tunnels sous la Porte de Pantin et faire trois quarts de tour pour accéder enfin à la piste, soit traverser quatre rues dangereuses alors qu?un simple tourner à gauche autorisé suffirait ; c?est dans la partie 16 du plan qui vous est soumis.

Porte de Pantin, la piste disparaît dans le carrefour et les vélos doivent en plus traverser deux fois pour aller vers Pantin, voir la partie 17. Si l?on vient du canal de l?Ourcq, côté rive gauche, en passant par la route des Petits Ponts pour atteindre la rue de la Marseillaise, il faut faire un détour de 500 mètres car le tour de l?échangeur à double sens est interrompu.

Porte de la Villette, la piste disparaît se sur 300 mètres.

Pour le carrefour du canal Saint Denis, si l?on souhaite aller tout droit en venant du quai de la Gironde, il faut faire 150 mètres car il n?y a pas de pistes à double sens.

Boulevard Ney, la piste est à double sens mais nous entrons dans une zone 30, dans une des directions. Ce n?est pas là que j?emmènerai mes enfants en promenade. En effet, la contre-allée est très longue et j?ai beaucoup de doute sur la capacité des automobilistes à respecter cette vitesse sur une telle distance. Dommage pour les familles qui veulent emmener leurs enfants à la Villette.

Pour conclure, d?une façon générale, il est impératif que dans les futurs aménagements, les cyclistes ne soient pas considérés comme la portion congrue. Les déplacements cyclistes ne sont pas anecdotiques. Faire l?effort de prendre son vélo, plutôt que de se laisser traîner par le moteur d?une voiture, d?un scooter ou d?une auto, doit être fortement encouragé.

Pour cela, il faut sécuriser les déplacements et intégrer les usagers du vélo dans tout nouveau projet d?aménagement. A défaut, les encouragements à limiter la pollution et la production de gaz à effet de serre resteront au stade de la simple déclaration d?intention.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci, Monsieur BOUTAULT, d?avoir défendu le vélo dans le 19e arrondissement.

Monsieur GIANNESINI ? Je ne le vois pas. Il est là, pardon ! C?est à vous.

M. Jean-Jacques GIANNESINI. - Je suis toujours là, Monsieur le Maire. J?essaye, étant nouveau, d?être toujours présent !

La concertation, Monsieur le Maire, se fait puisqu?il s?agit de la concertation, vraiment a minima sur Paris Nord Est. Dans le cas des aménagements d?espaces publics que nous étudions avec le projet de délibération présenté ce soir, la concertation se sera limitée, en tout et pour tout en une seule réunion publique, en fin d?après-midi et début de soirée.

Les personnes qui n?étaient pas disponibles, ce jour-là, ou qui n?osent pas forcément prendre la parole en public n?avaient aucune autre possibilité de laisser une contribution écrite ni de pendre connaissance du dossier, que ce soit avant ou après la réunion. De même, impossible de laisser une contribution sur Internet puisque les usages actuels, en matière de concertation, prévoient l?Internet sauf là et par conséquent ses usages n?ont visiblement pas atteint les frontières du 19e arrondissement.

A propos d?Internet, ce qui figure de manière accessible mériterait une sérieuse actualisation. Que ce soit sur le site de la Ville, le site de la mairie du 19e arrondissement ou celui de la S.E.M.A.V.I.P. toutes les pages sentent le minimalisme. Outre qu?elles n?ont pas été actualisées depuis des mois, voire des années, les informations qu?elles mettent à disposition du public sont plus que lacunaires ; elles tiennent à peine de la plaquette d?information.

On dirait que ce n?est pas un projet phare pour la Municipalité ou qu?elle craint une quelconque opposition. Certes, le projet Paris nord-est n?est ni ambitieux ni original dans sa traduction, au moins dans la partie 19e arrondissement, mais sur ce point, c?est le grand désert.

Le projet Paris Nord-Est a pourtant été présenté comme le grand projet phare d?urbanisme des mandatures de M. DELANOË. C?est un peu le pendant de ce que fut ?Paris-Rive gauche? sous les mandatures précédentes. La seule différence de taille est que la concertation fut exemplaire sur Paris Rive gauche. C?est à cette occasion que fut inventé le concept de Comité permanent de concertation. Tous les acteurs ayant participé à cette concertation Paris Rive gauche peuvent en témoigner et en ont d?ailleurs reconnu l?excellence.

Même notre ancien collègue du groupe ?Les Verts?, M. BLET, qui était assez difficile en matière de concertation, l?avait souligné à de nombreuses reprises. Lui que nous ne pouvions soupçonner d?amitié avec les anciens maires.

Pour en revenir à notre préoccupation du moment, nous n?avons trouvé aucun site dédié au projet Paris nord-est, alors qu?il en existe un très complet sur ?Paris-Rive gauche?. Détail cocasse, si le site ?Paris-Rive gauche? est effectivement celui dédié à l?opération d?aménagement menée par la S.E.M.A.P.A., a contrario le site de Paris nord-est renvoie à un site opéré par le comité du tourisme de Seine-Saint-Denis. Monsieur le Maire, vous vous êtes fait prendre la place sur Internet par nos voisins. Vous ne le saviez certainement pas d?ailleurs.

La concertation ne veut évidemment pas dire codécision. Elle suppose le respect d?un certain nombre de règles, de points de passage que vous avez largement omis. Il existe depuis 1996 une charte de la concertation proposée par le ministère de l?Environnement. Elle est très courte, certes, elle est déjà ancienne mais pourrait peut-être aussi paraître insuffisante aujourd?hui aux spécialistes, notamment parce qu?elle n?aborde pas l?aspect Internet. Cette charte, qui a néanmoins le bon goût d?exister de manière officielle et consensuelle, vous ne l?avez même pas respectée. Je tiens évidemment, Monsieur le Maire, ces éléments à votre disposition.

C?est pour toutes ces raisons qu?il nous semble difficile de voter en l?état le projet de délibération que vous nous proposez. Nous refusons d?entériner un tel désintérêt, voire disons le tout net un tel mépris pour la consultation du public. Pour vous, qui vous dites nouvellement libéral, il est clair qu?il y a un manque de liberté de parole pour les habitants intéressés par le projet.

Merci.

Naturellement, quand je dis ?Monsieur le Maire?, vous représentez le Maire de Paris.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - J?ai bien compris, Monsieur GIANNESINI.

La parole est à Mme Annick LEPETIT et ensuite à Mme HIDALGO.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Monsieur le Maire, concernant les circulations cyclables et piétonnes qui figurent d?ailleurs dans le projet de délibération, j?inviterai notamment M. BOUTAULT, mais je suis sûr que vous l?avez lu attentivement, je vais vous rappeler brièvement qu?il y a des pistes cyclables prévues sur les grands axes, les boulevards des Maréchaux, rue d?Aubervilliers, qui complètent bien sûr le maillage du secteur, à l?échelle de Paris et en lien avec Aubervilliers, Saint-Denis et Pantin.

Il y a également des espaces mixtes qui sont aux abords immédiat de la gare et de l?immeuble Mac Donald avec des aires de stationnement, y compris d?ailleurs des aires de stationnement Vélib? pour faciliter l?intermodalité train et tramway. Concernant la cohabitation piéton tramway, a priori elle ne pose pas de problèmes sur les espaces mixtes, comme le parvis de la gare et comme le montre d?autres exemples que nous pouvons prendre dans des villes ailleurs qu?à Paris.

En tout cas, vous pouvez compter sur mon attention particulière concernant les portes de Paris, et notamment le tracé du tramway. Nous allons d?ailleurs, dans le même sens que vous pour travailler à une amélioration des pistes cyclables sur le tracé de l?extension du tramway, avec notamment les associations de cyclistes.

Là aussi, ce projet de délibération est l?occasion d?en parler, de vous répondre, mais j?espère avoir satisfait en partie vos inquiétudes.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame HIDALGO, vous avez la parole.

Mme Anne HIDALGO, adjointe, au nom de la 8e Commission. - M. GIANNESINI qui vient de nous expliquer qu?il aurait fallu concerter et qui dit en substance - je viendrai sur la concertation - que le projet Paris Nord-Est ne serait pas ambitieux.

Vraiment, il y a des choses qu?il faudrait éviter d?affirmer parce qu?elles risquent de vous poursuivre longtemps. S?il y a bien un projet ambitieux, c?est celui de Paris Nord-Est. Monsieur GIANNESINI, il faut beaucoup de mauvaise foi pour ne pas apprécier l?évolution qui en train de se faire sur ces quartiers du Nord qui étaient des quartiers délaissés, et où vos amis qui ont gouverné pendant assez longtemps Paris n?ont jamais investi pour améliorer la vie de ses habitants, n?ont jamais investi ni dans les équipements publics ni dans l?activité ni dans les transports publics.

Tout ce que vous dites sur le manque d?ambition de ce projet, je vous rappellerai au fur et à mesure, dans cette mandature, que vous avez tenu ces propos et vous verrez combien vous serez démenti par les réalisations qui vont sortir de terre parce que ce projet est très ambitieux.

D?ailleurs, sur la concertation, vous semblez venir nous donner des leçons, mais, Monsieur GIANNESINI, quand vous n?êtes pas présent, il y a quand même des choses qui se passent. Et je pense que vous avez raté un certain nombre d?étapes dans la concertation très fournie qui a lieu sur ce sujet.

D?abord, les modalités de cette concertation étaient délibérées dès juin 2002, ici, au Conseil de Paris. Il y a eu création d?un comité de concertation qui a été délibéré en février 2004. On ne vous a pas attendu.

En juillet 2005, il y a eu un marché de prestation de concertation passé à la S.E.M.A.V.I.P., avec, comme mission, l?animation de réunions de concertation, une lettre G.P.R.U. sur le projet Paris Nord-Est, un local de concertation, un site Internet.

Le comité de concertation s?est réuni au rythme des évolutions du projet, pratiquement tous les ans, sauf en 2005, en raison des réflexions en cours sur le P.L.U. Mais, il y a eu le 10 juin 2004, le 8 juillet 2004, le 22 février 2006, le 10 juillet 2007. Où étiez-vous à ces dates-là ?

Chaque réunion du comité de concertation a été suivie en outre d?une réunion publique : 2004, 2006, octobre 2007. Il y en a eu une et c?est vrai que, là, pour le coup, vraiment, on ne vous a pas vu ; on a remarqué que vous n?étiez pas là. C?était en octobre 2007.

Entre novembre 2004 et avril 2005, il y a eu aussi un groupe de travail sur le développement économique.

Aujourd?hui, nous mettons en place un groupe de travail sur l?architecture et la première réunion s?est tenue le 22 mai dernier, notamment sur le projet de Claude-Bernard, là aussi, très belle Z.A.C. qui va permettre une vie agréable, intéressante, avec de la mixité dans un quartier qui, aujourd?hui, ne permet pas ce caractère agréable. Ce ne sera pas un quartier périphérique. Ce sera un quartier de centre ville qui est en train de naître à cet endroit.

Vous avez du mal à entendre des vérités. Il va falloir vous y habituer parce qu?on va continuer !

Nous allons faire des réunions publiques thématiques, en tant que de besoin. Il y en a eu une le 22 avril 2008 sur les espaces publics de MacDonald. Vous n?y étiez pas. Le 5 juin prochain, j?aurais un tel plaisir à vous voir dans la salle, je ferai une réunion publique avec Daniel VAILLANT sur Chapelle international.

Nous avons aussi ouvert un local de concertation, en avril dernier. Il est ouvert au public, tous les samedis matins, avec une très belle maquette. Je vous invite à aller la voir, si vous ne la connaissez pas. Des réunions publiques ou des groupes de travail s?y déroulent régulièrement et une exposition plus complète sera prête en septembre, ainsi que le site Internet.

Enfin, il y a aussi de multiples enquêtes publiques, passées, en cours ou à venir, avec? On a eu la modification du P.L.U. sur MacDonald qui a été achevée en octobre 2007, une enquête Bouchardeau sur les espaces publics MacDonald en juillet prochain, le tramway en cours avec l?enquête publique.

Chaque fois, il y a une exposition et un registre.

Monsieur GIANNESINI, si on est honnête, et soyons-le, on ne peut pas dire que les habitants des 18e et 19e arrondissements sont tenus à l?écart des transformations en cours dans ce secteur. Mon prédécesseur, Jean-Pierre CAFFET, mais aussi les maires des 18e et 19e arrondissements sont vigilants.

Pour ce magnifique projet pour lequel il y a une très belle ambition pour Paris, ce Paris Nord-Est, je serai également très attentive à cette concertation. Mais, de grâce ! Soit vous venez, soit vous ne faites pas de procès. Vous ne pouvez pas faire les deux.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, communiste, du Mouvement républicain et citoyen et ?Les Verts?).

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci, Madame HIDALGO.

Vous confirmez tout ce qui a été dit à M. GIANNESINI dans le 19e arrondissement, mais il n?est pas convaincu.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD - DU 69.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DVD - DU 69).