Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la récente création d’un poste de déléguée au design de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 15 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A, relatif à la récente création d?un poste de déléguée au design de la Ville de Paris.

La parole est à M. David ALPHAND.

M. David ALPHAND. - Monsieur le Maire, Monsieur le Président.

La politique de la Ville de Paris serait-elle devenue résolument design ? Sommeillerait-il quelque part dans cet Hôtel de Ville un Le Corbusier ou un Philippe STARCK qui s?ignorait ?

Un nouveau poste de délégué au design de la Ville de Paris vient d?être récemment créé.

Sur le principe il faut naturellement se réjouir de cette création.

L?amélioration du cadre de vie des parisiennes et des parisiens passe assurément par une réflexion sur la conception des équipements urbains.

Pour autant, en pratique, cette nomination pose des questions et suscite même quelque étonnement.

Occupé par l?ancienne directrice des affaires culturelles, ce nouvel emploi n?aurait-il pas mieux été pourvu par un profil plus adapté ? Un designer expérimenté, un architecte spécialisé ou encore un directeur artistique ayant exercé en agence par exemple. Le choix effectué laisse perplexe.

Il incite à interroger sur les attributions exactes de cette déléguée, sur les moyens mis à disposition pour accomplir cette mission et surtout, sur les critères de recrutement sur ce poste.

Il en va en effet d?une saine gestion des ressources humaines du personnel de la Ville de Paris.

Et puisque le dernier ouvrage d?entretiens du Maire découvre les vertus du management, ce dont nous ne pouvons également que nous féliciter, il n?est peut-être pas inutile en ce début de mandature de poser d?ores et déjà quelques garde-fous car la créativité est manifestement grande en matière de création de poste budgétaire.

Une déléguée au design, oui; mais merci par avance de nous épargner le baroque de l?apparition de chauffeurs de salle pour théâtre subventionné - le public parisien est parfois difficile -, de vendeurs de chouchous sur sable fin - ?Paris Plage? manque parfois tellement d?ambiance -, de délégués en chef aux sauts de chaîne de Vélib? - cela arrive trop fréquemment - et autres coatch en relooking pour conseillers de Paris.

Sur ce dernier point d?ailleurs nous le prendrions très mal.

Merci par avance.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur ALPHAND.

Je donne la parole à Mme ERRECART pour vous répondre.

Mme Maïté ERRECART, adjointe. - Je ne vais pas répondre sur le même ton que l?intervenant précédent sur un certain nombre de commentaires qu?il a pu faire mais plutôt rappeler que, s?agissant du design, la décision qui a été prise de nommer une déléguée fait suite à une délibération que le Conseil de Paris a pris en 2006 en mettant en place un comité du design de la Ville de Paris et en reconnaissant qu?il était important d?engager des réflexions sur le mobilier urbain, le mobilier dans les équipements publics parisiens, les uniformes des personnels, les cadeaux du Maire, la sensibilisation et la formation du personnel.

Je ne fais que relire le texte qui a été adopté en la matière et rappeler aussi que les professionnels sont associés dans ce comité du design, notamment avec ceux qui acceptent de respecter une charte déontologique, car il faut évidemment éviter tout conflit d?intérêt.

S?agissant donc de la déléguée, elle est chargée d?animer le comité design, dont la présidence a été confiée par le Maire à Andrée PUTMAN. En ce sens, avec ce comité, elle impulsera l?ensemble des directions de la Ville sur les questions de design, elle participera au rapprochement des deux comités existants, le comité design et celui du mobilier urbain. Cela montre la forte volonté de l?exécutif de pallier un vrai manque dans le sens de l?innovation et de l?esthétique pour les mobiliers installés, tant dans les équipements que sur l?espace public.

La seconde grande mission dévolue à cette nouvelle fonction sera de travailler avec des professionnels du secteur à l?émergence d?un cluster, ou pôle de compétitivité, autour du design et des métiers de la création, comme s?y est engagé le Maire dans sa campagne. D?ailleurs, la communication de ce matin du Maire de Paris montre et confirme totalement cette volonté.

Cette nouvelle déléguée sera donc en liaison régulière avec mes collègues Lyne COHEN-SOLAL, Annick LEPETIT et Jean-Louis MISSIKA. Il nous semble que Mme Hélène FONT, ancienne directrice des affaires culturelles, est tout à fait en bonne situation pour être cette déléguée.

Voilà les informations que je souhaitais apporter à votre interpellation. Elle me semble d?ailleurs s?apparenter davantage à une question qu?à un v?u et évidemment, je ne peux éventuellement que vous inviter à retirer le v?u si c?est votre souhait.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame ERRECART, pour cette réponse.

Monsieur ALPHAND, après ces explications très complètes et très convaincantes, retirez-vous votre v?u n° 15 ?

M. David ALPHAND. - Je le maintiens parce qu?elles ne me paraissent ni concrètes, ni convaincantes. Il s?agit bien d?un v?u, le v?u étant de connaître la nature des attributions et également les moyens mis à disposition de cette déléguée, ainsi que les critères qui définissent ce poste et le choix pour ce poste.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.