Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, SG 34 - Subvention de fonctionnement à la SARL Solo Limited (10e). - Montant : 50.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération SG 34 relatif à l?attribution d?une subvention de fonctionnement de 50.000 euros à la S.A.R.L. ?Solo Limited?.

Madame ASMANI, vous avez la parole.

Mme Lynda ASMANI. - S?agissant de cette subvention, je prends acte des nouvelles positions du Maire de Paris, à en croire ses déclarations à la presse nationale, à savoir qu?il est un socialiste et un libéral. Cela pourrait tout à fait nous réjouir puisque nous étions, jusque-là, un peu plus libéraux que lui.

J?en arrive à ce projet de délibération pour m?interroger sur l?opportunité de subventionner, avec l?argent public, un bien privé et non seulement un bien privé? Sur ce principe, après tout, pourquoi pas ? Le partenariats publics/privés existent depuis fort longtemps et nous sommes favorables à leur développement.

Il s?agit en l?occurrence d?un cinéma qui est bien connu, dont le propriétaire est bien connu et a une surface médiatique assez importante. Sur le principe de la subvention, nous pourrions être d?accord. C?est le montant de cette subvention qui nous pose un problème car, même si dans le passé, notre majorité avait elle aussi donné des subventions à ce même équipement culturel, nous pouvons nous interroger aujourd?hui sur la pérennité et sur sa capacité à continuer à gérer cet établissement.

J?avais demandé, au Conseil d?arrondissement, au maire du 10e arrondissement de prendre l?engagement que ce serait non pas la dernière, mais que ce montant de subvention serait très exceptionnel. Je comprends que cela ne puisse pas être un engagement de votre part car il est possible que, l?année prochaine, vous nous représentiez cette chose-là.

Sur le principe, nous préférerions donner 50.000 euros à de nouveaux créateurs, de nouveaux artistes qui en ont besoin, qui n?ont pas pignon sur rue, qui n?ont pas de surface médiatique, plutôt que de donner de l?argent public à un privé qui en fait un bénéfice.

Nous nous abstiendrons.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je donne la parole à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Je nous recommande la prudence sur un tel sujet. En effet, en écoutant Lynda ASMANI, on se dit qu?elle a raison ; c?est convaincant ; pourquoi MOCKY a-t-il besoin d?argent ?..., etc.

Attention ! Voilà un arrondissement, le 10e arrondissement, dans lequel il faut faire très attention à la place des établissements culturels.

Bien sûr que les arguments développés par Lynda ASMANI sont audibles et que nous sommes un certain nombre à partager une partie de l?analyse.

Attention ! Le 10e arrondissement est un arrondissement important, multiculturel, très métissé, qui a besoin d?établissements et d?une offre culturelle équilibrée. C?est un arrondissement dans lequel il n?y a que deux cinémas, ?l?Archipel? et le ?Brady?.

Or, le risque de ces petites salles, c?est qu?elles se transforment soit en cinéma dit X, en cinéma de charme, ou bien tout simplement en nouvelle boutique de fringues.

Je crois qu?il faut résister à la fois au charme et au commerce de distribution de vêtements. C?est parfois difficile, on peut faire les deux. On doit préserver la nature des lieux.

La subvention ainsi accordée n?a pas pour but de préserver la notoriété de qui que ce soit, mais de nous assurer que ces deux cinémas, et nous espérons qu?un jour un seul opérateur pourra les détenir et les animer, soient simplement défendus en tant que lieu. Cela fait écho à ce que nous défendons par ailleurs avec le ?Denfert?, dans le 14e arrondissement.

Veillons à ce que ces petites salles ne disparaissent pas. L?idée de cette subvention n?est pas de faire une campagne médiatique de qui que ce soit, mais de simplement préserver la nature d?un lieu.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Christophe GIRARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 34.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, SG 34).