Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DASCO 56 - Signature des conventions avec les caisses des écoles proposant les modalités d’achat des prestations de la restauration des centres de loisirs d’été organisés en 2008. Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibérations DASCO 56 relatif à la signature des conventions avec les caisses des écoles proposant les modalités d?achat des prestations de la restauration des centres de loisirs d?été organisés en 2008, sur lequel le groupe ?Les Verts? a déposé l?amendement n° 45 et l?Exécutif, le v?u référencé n° 45 bis dans le fascicule.

La parole est M. à Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Oui, c?est un v?u qui vise à ce que la Ville améliore ses prestations en matière de restauration scolaire, lorsqu?elle organise les centres de loisirs d?été, afin qu?au moins un élément du déjeuner, du pique-nique ou du goûter soit issu de l?agriculture biologique.

J?aurais préféré que cela fût un amendement au projet de délibération, mais les caisses des écoles étant des établissements publics locaux autonomes, nous n?avons pas la possibilité de les contraindre juridiquement, hélas, à cette évolution qualitative. C?est donc un v?u ; j?espère qu?il sera entendu.

Cela nous amène à environ 14 % de bio dans les repas servis.

L?objectif affiché par la Ville est de parvenir à 30 % d?ici 2012. Il y a donc encore beaucoup d?efforts à faire en ce domaine. Je ne doute pas que nous y arriverons. Dans le deuxième arrondissement, vous le savez Monsieur le Maire, nous sommes à 50 % de bio dans les restaurants scolaires. Il est donc possible d?atteindre 30 % sur l?ensemble de Paris.

Vous savez que l?agriculture biologique est une agriculture qui respecte l?environnement, car elle exempte d?engrais nitratés les productions agricoles, ce qui conduit à améliorer la qualité des eaux des rivières, qui sont polluées à 70 % et de plus, cela est meilleur pour la santé.

Néanmoins, aujourd?hui, s?ajoute un élément qu?il faut prendre en compte : les prix des engrais nitratés sont indexés sur le prix du pétrole et les intrants chimiques dans l?agriculture renchérissent considérablement le prix des aliments. Donc, l?agriculture biologique a la chance de pouvoir être plus intéressante d?un point de vue concurrentiel dans les années qui viennent par rapport à une agriculture chimique. Je crois que l?on aurait tort de s?en priver, aussi bien au niveau économique qu?écologique.

Merci pour votre attention.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Pascal CHERKI.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - Je voudrais remercier mon collègue Jacques BOUTAULT d?avoir déposé cet amendement, d?avoir compris les difficultés juridiques dans lesquelles nous étions et d?avoir accepté que l?Exécutif y substitue un v?u.

Je n?ai pas-grand-chose à ajouter, je partage l?argumentation.

De toute manière, nous devons aller vers les 30 % de bio, tel que cela est inscrit dans le contrat de mandature. En ce qui concerne l?objet du projet de délibération, je précise d?abord que ce v?u a une utilité, parce que je vais l?adresser à tous les présidents des caisses des écoles que sont les maires d?arrondissements, mais aussi à tous les directeurs des caisses des écoles, car même si nous n?avons pas la possibilité de leur imposer, nous sommes quand même les acheteurs. Nous pouvons donc, par un dialogue serein, leur faire comprendre quelle est la volonté de la représentation parisienne, qui rejoint d?ailleurs la volonté des parents et des usagers.

Je vous propose, Monsieur BOUTAULT, d?essayer d?ici septembre, parce qu?il faut du temps, de vous faire un bilan de ce qu?aura été la distribution de ces goûters et repas dans le cadre de la campagne d?été des centres de loisirs. Je demanderai à l?administration de la D.A.S.C.O. de faire un bilan pour avoir le suivi de l?exécution de ce v?u.

M. Pierre SCHAPIRA adjoint, président. - Merci, Monsieur CHERKI.

En réponse à l?amendement n° 45 du groupe ?Les Verts?, l?Exécutif a déposé le v?u n° 45 bis. Maintenez-vous le v?u n° 45 ?

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Non.

M. Pierre SCHAPIRA adjoint, président. - D?accord.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de voeu déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de voeu est adopté. (2008, V. 32).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 56.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DASCO 56).