Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DJS 319 - Lancement d’un marché selon la procédure de l’appel d’offres pour assurer la gestion technique globale du Stade Charléty (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DJS 319 relatif au lancement d?un marché selon la procédure de l?appel d?offres pour assurer la gestion technique globale du stade Charlety (13e).

La parole est à M. Yves CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Oui, après les bibliothèques, les écoles, cela va être le tour du sport.

Sur ce projet de délibération, j?ai eu beau regarder très en détail les documents techniques, à part une incitation, et strictement financière, à une réduction de la consommation des fluides, rien n?est prévu en matière d?utilisation ou d?interdiction des phyto-toxiques et d?un certain nombre d?autres produits pour l?entretien et la maintenance du stade Charlety.

Je regrette très sincèrement qu?encore une fois tout ce qui a été décidé dans ce Conseil de Paris ne soit pas mis en ?uvre. Je sais bien que ce dossier est ancien et que ce n?est pas de la responsabilité de l?actuel adjoint, mais il y a un vrai problème sur le fait que les directions semblent oublier les décisions que nous prenons.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Très bien.

La parole est à M. Jean VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Je veux bien répondre à M. Yves CONTASSOT.

Comme il le sait, je suis très attaché au Plan climat ; j?y ai largement participé, dès la première mandature et, donc, j?ai vraiment recherché toutes les explications à pouvoir éventuellement lui donner.

Je veux dire tout de suite que je ne partage pas forcément votre sentiment et je pense que les directions sont aussi très attachées à mettre en ?uvre le Plan climat, notamment parce que, dès la reprise du stade en gestion directe, en mars 2006, la société attributaire du marché de gestion technique du stade était titulaire de la norme I.S.O. 14.001.

De fait, des efforts ont été entrepris dans divers domaines pour utiliser des produits respectueux de l?environnement, notamment les produits d?entretien, et pour réduire la consommation d?énergie.

Je citerai quelques exemples. Depuis la reprise en régie directe, le prestataire multi-technique de la Ville de Paris a entrepris le remplacement de l?ensemble des ampoules incandescentes de l?équipement par des ampoules à basse consommation. Aujourd?hui, 70 % des ampoules du stade ont été changées.

Les produits d?entretien utilisés par les sociétés de nettoyage et de jardinage sont biodégradables et non polluants. Une politique de tri sélectif a été également mise en place. Et la gestion technique centralisée de l?éclairage du terrain d?honneur permet la gestion à distance des quatre mâts d?éclairage du terrain d?honneur, afin de les programmer et de les moduler en direct, selon l?heure, le temps et l?importance de la manifestation.

Par exemple, un entraînement d?athlétisme nécessite seulement l?utilisation de deux mâts réglés à 10 % de leur capacité.

Le renouvellement du marché doit être l?occasion de poursuivre les objectifs de développement durable et notamment ceux qui sont inscrits dans le Plan climat.

Sans citer explicitement les objectifs du Plan climat, le nouveau marché veillera à y répondre à travers deux axes. Premièrement, la diminution des consommations d?énergie. Le marché prévoit une clause d?engagement du prestataire à diminuer, de manière continue, les consommations d?énergie du stade. Pour l?inciter à le faire, il est prévu une prime d?intéressement égale à 50 % du montant des économies d?énergie réalisées.

Deuxièmement, le contrôle continu d?indicateurs liés au développement durable. Je ne développe pas, mais il s?agit des consommations de papier, du pourcentage de produits recyclés et encore beaucoup d?autres éléments. Et pour ne pas développer, je suis prêt, cher ami, à essayer de voir avec vous ce qu?on peut encore mettre en ?uvre pour se rapprocher le plus possible du Plan climat.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur VUILLERMOZ.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 319.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DJS 319).