Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DAC 142 - Subvention à l’association “Clair-Obscur” (17e). - Montant : 4.500 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DAC 142 relatif à l?attribution d?une subvention de 4.500 euros à l?association ?Clair-obscur? (17e).

La parole est à M. BOUAKKAZ.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint. - Mes chers collègues.

Ce n?est pas sans une certaine émotion que j?interviens pour la première fois devant vous. Aussi, ai-je choisi de le faire sur un projet de délibération qui touche les malvoyants. On peut être aveugle et en certaines circonstances avoir aussi besoin d?une béquille.

Chers amis, chers collègues, je me réjouis de l?examen d?un tel projet de délibération car l?accès à l?offre culturelle, l?accès aux établissements culturels, est une question prégnante dans la vie des malvoyants ; les malvoyants de naissance, mais aussi et surtout les malvoyants âgés pour qui la culture est un lien avec la société.

Je vois que cela n?intéresse pas grand monde?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Si, si nous vous écoutons. Je demande à vos collègues de se taire.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint. - Je ne suis pas sourd et je n?entends pas mal encore !

C?est pourquoi, et je sais que M. Christophe GIRARD y est particulièrement attaché, je me réjouis que tous les efforts soient faits pour qu?il y ait une véritable égalité d?information, d?accès, à l?offre culturelle diverse de la Ville de Paris pour toutes les personnes handicapées.

L?association ?Clair-obscur? ne compte que 85 adhérents mais j?émets le v?u que les moyens lui soient donnés pour qu?elle décuple ses effectifs, étant donné la qualité de sa prestation.

Je crois que notre équipe municipale doit s?atteler à développer les moyens de la banalisation de l?entrée dans les musées, dans les théâtres, dans les cinémas. C?est un enjeu de civilisation. Et c?est là-dessus que je conclurai pour me réjouir de cette délibération, d?un montant modeste mais si lourde de sens. Merci.

(Applaudissements sur tous les bancs de l?Assemblée).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. Christophe GIRARD puis à Mme Véronique DUBARRY.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Je crois que M. BOUAKKAZ a dit les choses avec beaucoup de sens, beaucoup de sens politique et de c?ur. On suivra, évidemment, sa recommandation.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Véronique DUBARRY.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, au nom de la 6e Commission. - M. Hamou BOUAKKAZ a parfaitement présenté l?action de cette association et, par-delà, des autres associations puisque, fort heureusement, ce n?est pas la seule association de ce type que nous subventionnons.

Je rajouterai un petit point, à savoir que, si cette association et les autres peuvent mener à bien leur travail auprès des personnes en situation de handicap, quel que soit leur handicap, par ailleurs, c?est bien parce que - écoutez bien ce que je vais dire parce que je ne le dirai pas souvent - parce que donc l?Etat, via le Ministère de la Culture, a mis un point d?honneur à rendre un certain nombre de lieux accessibles, à développer une politique en la matière extraordinaire, et je tiens à le souligner, parce que c?est bien le seul Ministère, je mets tout de suite un bémol pour qu?il n?y ait pas de quiproquo, à avoir une telle politique.

Dans ce Gouvernement, c?est bien sur ce seul aspect qu?il y a un travail aussi concret, aussi soutenu, réalisé en la matière.

Oui, la Ville de Paris, et Christophe GIRARD aurait pu le dire, a également beaucoup travaillé, subventionne ces associations pour les aider à réaliser cette sortie de l?isolement pour les personnes en situation de handicap. Cet événement particulier dans la vie parisienne qu?est ?Nuit blanche? sera cette année particulièrement attentif à ce que tous les publics puissent accéder à toutes les attractions, tous les événements. Là aussi, c?est un travail de longue haleine, un travail difficile parce qu?on a toujours tendance à oublier tel ou tel handicap. Là, nous allons tâcher de couvrir tous les événements et tous les handicaps. Ce sera, pour le coup, une avancée importante dans ce travail de sortie de l?isolement et d?accès à la culture et aux loisirs.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes ?Les Verts?, socialiste, radical de gauche et apparentés, communiste, du Mouvement républicain et citoyen).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 142.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DAC 142).