Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la gestion des problèmes techniques et d’hygiène au foyer des travailleurs migrants de la rue des Arbustes.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 43 dans le fascicule, déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relatif à la gestion des problèmes techniques et d?hygiène au foyer des travailleurs migrants de la rue des Arbustes.

La parole est à M. Pierre CASTAGNOU, maire du 14e arrondissement.

M. Pierre CASTAGNOU, maire du 14e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit d?un v?u qui a été adopté à l?unanimité par le Conseil du 14e arrondissement et qui concerne le foyer des travailleurs migrants situé rue des Arbustes.

Ce foyer a été construit dans les années 1970 avec des normes de confort minimales. C?est ainsi qu?il n?y a ni point d?eau ni toilettes dans les 115 chambres réparties sur six étages et accueillant chacune une, deux ou trois personnes.

Dès 2001, l?équipe municipale de la mandature précédente a été confrontée à des problèmes graves dus à un conflit qui perdurait depuis 1985, opposant les résidents du foyer au Centre d?action sociale de la Ville de Paris, à l?époque gestionnaire de celui-ci.

La mauvaise gestion et le pourrissement de ce conflit ont entraîné une grève des loyers et une dette locative avec une saisie sur les salaires, modestes, des résidents, sans oublier la dégradation de l?habitat et les problèmes d?hygiène dus au mauvais entretien des locaux.

A la suite de plusieurs v?ux adoptés par le conseil d?arrondissement du 14e arrondissement et par notre Assemblée et de nombreuses réunions de concertation regroupant l?ensemble des parties concernées, plusieurs mesures ont été votées en Conseil de Paris et mises en ?uvre par le nouveau gestionnaire en place depuis avril 2006, l?A.F.T.A.M.

Ces mesures, pour les principales, concernent une réduction de 50 % de la dette locative issue de la grève des loyers, l?arrêt de la saisie sur les salaires des résidents et des travaux d?entretien et d?amélioration des locaux.

Aujourd?hui, malgré toutes les mesures nouvelles qui ont apporté, je le reconnais, une nette amélioration dans la gestion de ce foyer, plusieurs problèmes graves liés à l?entretien des locaux subsistent : problèmes de propreté, de conduits défectueux rendant les toilettes inutilisables, de fuites de gaz dans les cuisines, de fenêtres et de portes cassées, etc.

Face à cette nouvelle situation relative à la dégradation des conditions d?habitat dans ce foyer et afin de soutenir la demande légitime de ces résidents et de leur comité de soutien, le conseil d?arrondissement du 14e arrondissement demande à M. le Maire de Paris de bien vouloir intervenir auprès de la direction de l?A.F.T.A.M., gestionnaire de ce foyer, afin d?exiger, d?une part, le règlement rapide de l?ensemble des problèmes techniques et de propreté et, d?autre part, une gestion de proximité des problèmes d?entretien qui soit plus régulière et durable afin d?éviter des risques sérieux d?ordre sanitaire et concernant également la sécurité.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire.

La parole est à Mme Pascale BOISTARD, adjointe compétente.

Mme Pascale BOISTARD, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, je vous remercie de m?avoir alertée sur les problèmes techniques et de propreté du foyer des travailleurs migrants de la rue des Arbustes situé dans votre arrondissement.

L?A.F.T.A.M., comme vous le disiez précédemment, est gestionnaire de ce foyer et m?a indiqué les points suivants.

Depuis la reprise de la gestion de ce foyer, en 2006, l?A.F.T.A.M. a réalisé des travaux conservatoires pour un montant de 172.000 euros, dont certains étaient convenus avec les résidents, notamment pour la réfection des sols, escaliers de secours, réparations sur les installations électriques et travaux de plomberie.

En 2007, le montant du budget de fonctionnement consacré à l?entretien et à la maintenance du foyer s?élève à 100.000 euros.

Pour 2008, le budget prévisionnel des travaux est de 60.000 euros pour permettre notamment la remise en état de la plomberie.

Mais l?A.F.T.A.M. nous rappelle que la sur occupation participe à l?usure accélérée des installations et des équipements.

Comme nous le savons tous, les conditions de vie dans les 18 foyers de travailleurs migrants inscrits au plan de traitement sont inacceptables.

C?est pourquoi je considère que le plan de traitement des foyers de travailleurs migrants est l?une de mes priorités. C?est parce que ces établissements ont été laissés dans un état de surpeuplement et de dégradation constante depuis trente ans que la Ville de Paris a repris, en 2005, le pilotage du plan jusqu?alors conduit par l?Etat.

Seule la réhabilitation lourde du foyer de la rue des Arbustes permettra de résoudre durablement ces problèmes récurrents. C?est pourquoi le financement de la réhabilitation de ce foyer est prévu dès 2009.

Le 50 rue Daguerre a déjà fait l?objet d?une préemption pour servir de site de desserrement du foyer et l?acquisition est en cours.

Par ailleurs, M. Jean-Yves MANO et moi-même allons saisir les gestionnaires de l?ensemble des foyers parisiens pour leur rappeler notre vigilance s?agissant de la qualité que nous souhaitons pour la gestion quotidienne des foyers de travailleurs migrants.

Je donne un avis favorable à ce v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu n° 43?

Pardon ? Vous n?étiez pas inscrit, mais ce n?est pas grave.

M. Sylvain GAREL. - Une explication de vote du groupe ?Les Verts?. Je donne la parole à M. René DUTREY.

M. René DUTREY. - Je vous remercie.

Depuis 2001, nous traînons, en tant qu?élus locaux du 14e arrondissement, un boulet qui est le foyer des Arbustes et sa situation sociale et sanitaire.

On nous a longtemps expliqué que c?était parce que la Ville, entre autres le C.A.S.-V.P. qui gérait ce foyer, n?avait pas le savoir-faire pour gérer un foyer et qu?il fallait trouver des gens beaucoup plus compétents.

Le transfert à l?A.F.T.A.M. a apporté un certain nombre de modifications, mais que ce soit en termes de gestion des travaux ou en termes de gestion globale du foyer et de relation avec les résidents, tout cela est loin d?être satisfaisant.

Effectivement, pour remettre à plat cette situation, il faut une réhabilitation lourde du foyer. La bonne nouvelle que vous confirmez, c?est 2009, c?est-à-dire des délais beaucoup plus courts par rapport à ce qui a pu être avancé.

Ma seule question et ma seule incertitude portent sur le desserrement du foyer. Le site du 50 rue Daguerre suffira-t-il à desserrer, pour employer un terme assez inapproprié, ou à régler le problème d?occupation du foyer des Arbustes ? Ce site est-il assez grand ? Y aura-t-il besoin d?autres sites de desserrement ?

Bien sûr, nous voterons ce v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Voulez-vous répondre ? Quelques secondes.

Mme Pascale BOISTARD, adjointe. - Une précision sur le site du 50, rue Daguerre. Il y a 25 places qui permettront une partie du desserrement. D?autres places seront trouvées dans le plan qui est prévu. Nous avons prévu de nombreuses places de desserrement pour permettre justement d?enrayer cette surpopulation, de traiter correctement l?ensemble des foyers et de donner à leurs habitants de meilleures conditions de vie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2008, V. 30).