Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par M. Ian BROSSAT, Mmes Aline ARROUZE, Danielle FOURNIER, M. Sylvain GAREL et les éluEs du groupe communiste et du groupe "Les Verts" relatif à la politique de coopération internationale de la Ville de Paris à Jérusalem.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons à présent le v?u n° 45 des groupes communiste et "Les Verts", relatif à la politique de coopération internationale de la Ville de Paris à Jérusalem.

La parole est tout d?abord à M. Ian BROSSAT et ensuite à Mme Danielle FOURNIER.

Je vous rappelle que vous avez 3 minutes pour la présentation des v?ux.

Mme FOURNIER a la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Ce v?u voudrait attirer l'attention sur une intervention équitable de la Ville de Paris en direction de la Ville de Jérusalem et prendre en compte le fait qu'il y a eu, au printemps dernier, le vote d'une subvention pour créer, place de Paris, à Jérusalem, une fontaine. Il est proposé que la même somme soit attribuée dans la partie est de Jérusalem, non pas pour créer une autre fontaine qui n'est pas forcément nécessaire, mais pour qu'il y ait une intervention dans le domaine de l'eau, de l?assainissement et que cela vienne s'inscrire dans une politique de coopération dans la diversité de la composition politique de Jérusalem.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Madame BECKER, vous voulez peut-être présenter le v?u à la place de M. BROSSAT ?

Ah ! Voilà M. BROSSAT !

Vous avez la parole.

M. Ian BROSSAT. - J'approuve entièrement ce que disait Danielle FOURNIER tout à l'heure et que j'ai écouté avec plaisir.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Merci, Madame et Monsieur le Président.

Nous avons effectivement voté une subvention, en juin dernier, pour la fontaine de la place de Paris à Jérusalem. Mais parallèlement d'autres subventions ont été votées, car nous soutenons différentes actions en Israël et en Palestine.

Je dois dire que nous menons depuis le début et malgré des conditions différentes une totale équité. Le week-end dernier, nous avions un colloque avec les maires palestiniens, les maires israéliens et quelques maires européens sur la coopération entre les villes israéliennes, palestiniennes et européennes, dans l'objectif d'essayer de travailler tous ensemble. Il est vrai qu'à Paris, nous avons fait beaucoup de choses.

Le Maire de Bethléem me disait à cette occasion toute sa satisfaction des travaux entrepris place de la Mangeoire - pour ceux qui la connaissent, c?est celle devant l?église de la Nativité -, où nous avons installé la totalité d'un système d'éclairage. Nous avons des projets d'eau à Jéricho, des projets d?eau à Jénine, mais là, il y a quelques petits problèmes entre le maire de Jénine qui n'appartient pas au même parti politique que l'autorité palestinienne.

Bref, je n?entre pas dans les détails, mais nous y avons une action.

En ce qui concerne la partie arabe de Jérusalem, le Maire de Paris, lors de son voyage, a proposé de faire un geste symbolique ou un geste de coopération. D'ailleurs pour Jérusalem palestinienne, nous passons en général par des O.N.G. Comme vous le savez, Jérusalem est sous l'autorité israélienne. Je le répète chaque fois, mais nous ne sommes que de simples élus locaux et nous ne faisons pas de grande politique internationale ; en tous les cas, ce n?est pas mon cas.

Donc, nous passons par l'intermédiaire d'O.N.G. palestiniennes afin de réaliser le travail de coopération.

Le Maire de Paris a fait cette proposition de geste le 1er juin et le 15 juin, un ingénieur de la Ville partait étudier les possibilités de sa concrétisation en concertation avec les Palestiniens et les autorités de la Ville de Jérusalem, puisque ce sont les Israéliens qui dirigent la ville.

Là-dessus, il n'y a pas de souci, croyez-moi. Si vous le souhaitez, je peux vous montrer les projets que nous menons en respectant pour chacun un identique équilibre de coopération.

D'ailleurs, très honnêtement, il y a un plus grand nombre de ce type de coopérations avec les Palestiniens, car celles entreprises avec les Israéliens prennent une forme différente, à ce titre Jean-Louis MISSIKA pourrait plus précisément vous en parler, notamment sur les nouvelles technologies, les start-up, l?innovation et la recherche.

Par conséquent et en raison des coopérations mises en place, je pense que vous pourriez peut être retirer votre v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Sur cette demande de retrait, Madame FOURNIER ?

Mme Danielle FOURNIER. - Nous allons retirer notre v?u devant des arguments et surtout un constat, une analyse de cette situation qui est plutôt rassurante.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je vous remercie.