Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu en hommage à Aimé CÉSAIRE.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2008 [2008 V. 52]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 9 juillet 2008.

Reçue par le représentant de l?Etat le 9 juillet 2008.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Aimé CÉSAIRE aura été un grand poète et un homme politique français qui aura marqué l?histoire de l?immédiate après guerre. Né d?un père fonctionnaire et d?une mère couturière en 1913, il fut boursier du gouvernement français et vint faire ses études à Paris. D?abord en classe d?hypokhâgne au lycée Louis le Grand, où il rencontre Léopold SEDAR SENGHOR avec qui il noua une amitié profonde, puis à l?Ecole Normale Supérieure dont il sort agrégé de Lettres.

En 1934, il fonde la revue ?l?Etudiant noir? avec entre autres SENGHOR et y développe le concept de ?Négritude? en réaction au projet d?assimilation culturelle du système colonial français. Anticolonialiste, humaniste, il combattit toute sa vie le racisme et oeuvra pour le développement économique et social de la Martinique, affirmant : ?Je suis de la race de ceux qu?on opprime?.

A partir de 1945, il mène une double carrière d?homme politique et d?écrivain. Elu maire de Fort de France puis député, il conçoit et fait aboutir, en 1946, le projet de départementalisation des quatre anciennes colonies : Martinique, Guadeloupe, Guyane et La Réunion.

Il est député de la Martinique pendant 48 ans, jusqu?en 1993, et maire de Fort de France pendant 56 ans, jusqu?en 2001, faisant du PPM qu?il a contribué à fonder le parti incontournable de la Martinique.

Poète, essayiste, auteur de théâtre, son ?uvre littéraire est une autre manière d?affirmer ses convictions. Surnommé ?le nègre fondamental?, il influença non seulement les auteurs antillais mais de nombreux intellectuels africains et noirs américains en lutte contre la colonisation et l?acculturation.

En 1941, il fonde la revue ?Tropiques? qui est censurée par le régime de Vichy. En 1950, il publie ?Discours sur le colonialisme? dans la revue ?Présence africaine? qu?il a contribué à fonder. Le texte fera scandale avant d?inspirer les combats pour l?indépendance en Afrique. En 1982, il est lauréat du Grand prix nationale de la Poésie.

C?est pourquoi, sur proposition de M. Pierre CASTAGNOU, Mmes Danièle POURTAUD et Olivia POLSKI et des élus du Groupe Socialiste, Radical de Gauche et Apparentés, le Conseil de Paris

Emet le voeu que :

Le nom d?Aimé CÉSAIRE soit donné à la bibliothèque Plaisance.