Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à l’autorisation des contresens cyclables lors des opérations “Paris Respire”.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2008 [2008 V. 66]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 30 juin 2008.

Reçue par le représentant de l?Etat le 30 juin 2008.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Le dispositif ?Paris Respire? concrétise la volonté de mieux partager l?espace public entre les usagers. Les dimanches et jours fériés, plusieurs opérations permettent aux piétons, vélos et rollers de profiter de voies fermées à la circulation automobile, dans 14 sites parisiens.

Le succès de ce dispositif a permis de mesurer l?attente des Parisiennes et des Parisiens à une plus grande tranquillité dominicale et leur besoin de se réapproprier un espace public, ainsi mieux partagé.

En ce qui concerne les voies sur berges, la configuration du site, sans immeubles d?habitations a permis d?interdire totalement l?entrée des véhicules motorisés sur le site.

Les 13 autres sites sont interdits à tout véhicule motorisé, à l?exception des véhicules des riverains sur présentation d?un justificatif de domicile, des taxis, et des véhicules transportant des personnes âgées ou à mobilité réduite, ainsi qu?aux véhicules de secours, à condition qu?ils se déplacent à la ?vitesse d?un homme ou pas?.

Les différents arrêtés préfectoraux réglementant les conditions de circulation dans ces zones ne font pas mention de la question des contresens cyclables, qui n?y sont donc pas officiellement autorisés.

Aussi, des verbalisations de cyclistes qui circulaient à contresens dans le périmètre d?opérations Paris Respire (sauf voies sur berges) semblent tout à fait excessives. La circulation très restreinte, à faible allure et à vocation de promenade dans ces zones devrait permettre la circulation des cyclistes en contresens sans danger ni pour les piétons, ni pour eux-mêmes.

C?est pourquoi, sur la proposition de M. Jacques BOUTAULT et des élu-e-s du groupe Les Verts,

Emet le voeu que :

L?arrêté préfectoral n° 2005-20586 réglementant les conditions de circulation dans le cadre des opérations Paris Respire soit modifié dans son article 3 et fasse mention d?une dérogation accordée aux cyclistes de circuler à contresens de la circulation automobile.