Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DGIC 12 - Approbation des partenaires de l'opération "Nuit blanche 2008".

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DGIC 12, sur lequel Danielle FOURNIER est inscrite. Il s'agit des partenariats de l'opération "Nuit blanche 2008".

Mme FOURNIER a la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Ce projet de délibération présente les quatre partenaires financiers de "Nuit blanche". S'il n'est pas étonnant d'y trouver la Caisse des Dépôts et Consignations, puisqu?elle intervient souvent pour financer des manifestations culturelles, il est en revanche plus étonnant de constater que les partenaires de "Nuit blanche" suivent les évolutions récentes en matière d'urbanisme et que l'ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse verse une contribution financière de 40.000 euros pour participer à la transformation magique qui, hélas, ne durera qu'une nuit, de la tour qui défigure ce quartier.

Quant au partenariat avec la fondation Jean-Luc Lagardère, il apparaît comme extrêmement nébuleux. Je lis : "La partenariat de la fondation Jean-Luc Lagardère, qui s'élève à 100.000 euros nets, échappe à ce principe et prendra la forme d'un mécénat versé par la Fondation de France au budget municipal qui sera affecté à la Direction des Affaires culturelles pour l'abondement du marché de production délégué de "Nuit blanche"."

Certes, le statut de cette fondation est très particulier, mais un parcours plus simple éviterait peut-être de se poser trop de questions. Est-ce que l'on peut en savoir un peu plus ?

Merci.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Madame.

M. Christophe GIRARD a la parole pour vous répondre.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Vous savez que M. le Maire de Paris a le souci du bon équilibre de la dépense publique et, en l'occurrence, sur des opérations comme "Nuit blanche", il est important d'avoir des mécènes et que ces mécènes puissent apporter un équilibre au budget sans hausse, le Maire ayant voulu que le budget de "Nuit blanche" soit stable d'année en année.

En effet, il y a des partenaires comme la Caisse des dépôts, Suez, la Fondation Lagardère, Nespresso, Wasteels, Eiffage, ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse.

Votre question porte sur le mécénat Lagardère ; la spécificité du mécénat Lagardère, c'est qu?il agit en tant que mécène et ne peut contracter avec un producteur pour pouvoir bénéficier des déductions fiscales en matière de mécénat. Ce serait stupide, ce serait un mauvais gestionnaire s'il ne savait pas bénéficier des déductions fiscales légales existantes.

Vous le faites, j?imagine, vous même dans votre déclaration quand vous avez droit à une déduction fiscale ou alors il faut vraiment être un peu neuneu.

La fondation Lagardère doit donc contracter avec la Ville et verser son apport directement à la Ville.

C'est pourquoi nous avons besoin de signer un avenant avec le producteur afin que cet apport en partenariat bénéficie à l'opération. Cette part de l'avenant, soit 100.000 euros pour les comptes de la Ville, figure dans ce projet de délibération. Je ne vois pas ce qu?il y a de scandaleux ; cela me paraît légal et sain.

M. Sylvain GAREL. - Lagardère, c'est un marchand d'armes aussi !

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DGIC 12.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DGIC 12).