Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants relatif aux logements des étudiants et des enseignants chercheurs.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 13 qui est relatif au logement des étudiants et des enseignants chercheurs qui a été déposé par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants.

Je donne d'abord la parole à M. Jean TIBÉRI.

M. Jean TIBÉRI, maire du 5e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Le problème du logement est un problème important, nous n'allons pas l'aborder d'une manière générale. Le problème du logement des étudiants, notamment dans le 5e arrondissement, est important.

Un certain nombre de logements sont réservés depuis un certain temps. Ce n'est jamais suffisant. Cependant, il y a un problème du logement des chercheurs et notamment des enseignants chercheurs, tout spécialement ceux de l'école de physique et chimie.

C'est pourquoi, considérant bien entendu que le plus grand nombre de logements doit être réservé pour les étudiants, il faut donner une certaine place aux étudiants et enseignants chercheurs, notamment ceux de physique et chimie.

C'est pourquoi j'avais il y a un certain nombre d'années demandé, fait acheter et retenir des locaux rue Rollin pour les affecter aux chercheurs. La Municipalité s'y est opposée et a souhaité les donner aux étudiants, ce qui est une bonne chose en soi mais les chercheurs n'ont pas eu de logement.

Etant donné les engagements qu'a pris le Maire de Paris, et dont je me réjouis, en faveur des chercheurs, je souhaiterais qu'au moins maintenant, puisqu'il n'y a pas d'autres locaux apparemment pour l'instant, lorsque se libéreront quelques logements dans ces locaux de la rue Rollin, une partie soit réservée aux enseignants chercheurs et notamment ceux de physique et chimie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur TIBÉRI.

Je demande à M. GUILLOT de répondre à ce voeu n° 13 au nom de l'Exécutif.

M. Didier GUILLOT, adjoint. - Pour ce qui est des logements de la rue Rollin, il paraît absurde aujourd'hui de déloger Paul pour reloger Pierre. Il n'est pas question de supprimer des logements étudiants à Paris pour créer des logements chercheurs.

L'ambition de la Ville de Paris est plus forte, vous le savez depuis la dernière communication du mois de mai, puisqu'elle consiste à faire et du logement pour étudiants et du logement pour chercheurs.

Dans le cadre d'un programme ambitieux, 4.000 logements étudiants ont déjà été faits et 4.000 autres sont prévus durant la prochaine mandature, mais nous n'arriverons certainement pas à faire ces 4.000 logements si nous commençons par défaire les résidences étudiantes qui existent.

Par ailleurs, la résidence Rollin est gérée par le C.R.O.U.S. et, vous le savez, le C.R.O.U.S. est autonome pour tout ce qui est attribution, on ne va pas leur demander de faire autrement. Maintenant c'est du logement pour étudiants, cela le restera.

Pour ce qui est du logement de chercheurs, on a programmé d'en faire 500 dans cette mandature et, parmi eux, 70 sont proposés dans cette séance avec une subvention de 1,5 million d'euros dans un projet de délibération de mon collègue Jean-Louis MISSIKA, 1,5 million d'euros pour la Cité internationale et 70 logements pour chercheurs effectivement.

C'est une priorité mais ce ne sera pas l'un contre l'autre.

Je demande le retrait ou le rejet de ce v?u.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Retirez-vous votre v?u, Monsieur TIBÉRI ?

M. Jean TIBERI, maire du 5e arrondissement. - Non je ne le retire pas.

Notre collègue n'était pas informé de ces précédents mais il était prévu de mettre des chercheurs rue Rollin, c'est pourquoi je suis intervenu.

Les professeurs et les chercheurs de physique et de chimie l'avaient vivement demandé. Au cours d'une inauguration à cette Ecole de Physique et de Chimie, le Maire de Paris s'était engagé, c'était d'ailleurs la meilleure solution, à mettre les chercheurs de physique et de chimie à côté.

Pour ceux qui connaissent bien l'école de physique et chimie, vous savez où elle est située et où est située la rue Rollin. C'était une avancée importante. Voilà une occasion d'aider les chercheurs de physique et chimie.

Je prends acte que vous vous opposez à cela. Il n'est pas question de faire partir les étudiants. Il s'agit simplement de laisser quelques logements pour les chercheurs lorsque qu'ils se libèrent.

Vous le refusez et je le regrette vivement pour les chercheurs de physique et de chimie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.