Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DVD 45 - Approbation du principe et des modalités de réalisation des travaux de réhabilitation du pont levant de la passerelle et des postes de commande de la rue de Crimée (19e). - Autorisation à M. le Maire de Paris de solliciter une subvention. Voeu déposé par Mme Anne-Constance ONGHENA, M. Jean-Jacques GIANNESINI et les élus du groupe U.M.P.P.A.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DVD 45, sur lequel le groupe U.M.P.P.A. a déposé le v?u n° 78 : approbation du principe et des modalités de réalisation des travaux de réhabilitation du pont levant de la passerelle et des postes de commande de la rue de Crimée dans le 19e - autorisation au Maire de Paris de solliciter une subvention.

Madame Anne-Constance ONGHENA, vous avez la parole.

Mme Anne-Constance ONGHENA. - Ce v?u concerne le contexte dans lequel s'inscrit l'indispensable rénovation du pont de Crimée dans le 19e.

Je le rappelle, nous nous inscrivons tout à fait dans la perspective des travaux qui sont décrits dans les différents documents du projet de délibération.

En revanche, nous avons été très, très étonnés du manque d'intérêt pour les conséquences en matière de circulation lors du travail en Commission.

La rue de Crimée est le seul axe qui traverse le 19e depuis l'Ouest vers l'Est. Ne pas anticiper les conséquences en matière de circulation dans un arrondissement déjà très pénalisé par les bouchons nous semble être une politique irresponsable. Je vous rappelle que la rue de Crimée coupe deux axes majeurs déjà très encombrés : l'avenue de Flandre et l?avenue Jean-Jaurès.

Même si les travaux se déroulent en partie pendant les mois d'été, comme nous l?a rappelé M. DAGNAUD, nous souhaitons par ce v?u que l'Exécutif municipal prenne enfin en compte les besoins des habitants du 19e en adoptant une politique plus équilibrée qui inclut les besoins essentiels et légitimes des habitants et des professionnels à se déplacer.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Mme GIBOUDEAUX pour rassurer enfin Mme ONGHENA ?

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, au lieu et place de Mme Anne LE STRAT, adjointe, au nom de la 4e Commission. - Je voudrais excuser ma collègue Anne LE STRAT, qui est présidente de S.E.M. et se rend actuellement à Lyon pour le congrès des S.E.M. Elle ne peut pas répondre et regrette de ne pas être présente pour répondre à ce v?u.

Ce v?u a été évoqué aussi en Commission. J'étais présente, donc j'ai bien en mémoire les questions qui sont posées par ce v?u.

La rénovation du pont de Crimée mais aussi de la passerelle piétonne et des postes de commande qui le jouxtent est rendue nécessaire par la vétusté des structures et des systèmes de man?uvre de ces ouvrages. Il est vraiment indispensable de faire ces travaux.

Cette rénovation du pont levant va entraîner la fermeture à la circulation, tant sur la chaussée que sur le canal.

Pour réduire la gêne occasionnée aux automobilistes, aux cyclistes, aux piétons et aux usagers des voies d'eau, plusieurs mesures sont d'ores et déjà envisagées.

Pour les piétons et les cyclistes, une passerelle provisoire sera mise en place pendant toute la durée du chantier à proximité immédiate du pont de Crimée, pour leur permettre de franchir le canal sans allonger leur itinéraire.

Pour les automobilistes, un itinéraire de déviation sera mis en place qui leur permettra de franchir le canal par le pont de la rue de l?Ourcq qui se situe 300 mètres en amont du pont de Crimée.

De plus, le chantier de rénovation sera réalisé dans des délais très courts. Ainsi, la circulation automobile et fluviale sera interrompue au maximum 12 semaines. Les entreprises pourront, si cela leur semble réalisable, proposer un délai d?interruption inférieur. La qualité des offres remises par les entreprises sera notamment appréciée au regard des délais de réalisation de l'opération. Enfin, le chantier sera réalisé en été, période à laquelle la circulation routière est moindre.

Compte tenu de tous ces éléments, relatifs d'ailleurs aux dispositions habituellement prises par les services de la Ville dans pareille situation, nous considérons que le v?u déposé par notre collègue, dont nous partageons tout à fait la préoccupation, est sans fondement réel et nous demandons, par conséquent, à cette dernière de bien vouloir le retirer.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien.

Madame ONGHENA ? Retirez-vous votre v?u ?

Mme Anne-Constance ONGHENA. - J'ai bien noté tout ce qui vient de nous être expliqué. Mais le pont de l'Ourcq est déjà à double sens, donc la déviation existe déjà, donc ce n'est pas une déviation, il n?y a rien de supplémentaire qui est proposé dans la réponse qui vient de nous être faite.

Je maintiens donc mon v?u.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le voeu est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 45.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DVD 45).