Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS et des élus du groupe Centre et Indépendants relatif à l'éclairage public et la sécurisation des passages pour piétons. Voeu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Nous abordons maintenant les voeux nos 69 et 69 bis qui ont trait à l'éclairage public et à la sécurisation des passages pour piétons.

Le voeu n° 69 a été déposé par le groupe Centre et Indépendants et le n° 69 bis par l'Exécutif.

Je passe la parole à Mme CUIGNACHE-GALLOIS pour trois minutes.

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - Afin de garantir la sécurité des piétons, nous pensons que Paris devrait renforcer la visibilité des passages pour piétons la nuit.

Si, sur des grands axes, et encore pas tous, les passages piétons sont matérialisés par des bornes centrales éclairées la nuit et sont relativement protégés par les feux de circulation, force est de constater que les rues secondaires ne bénéficient pas du même niveau de sécurité.

De nombreuses Villes ont opté pour des réverbères orientés sur les passages piétons. Ce dispositif aurait, d'une part, l'avantage d'inciter les piétons à l'utilisation des passages protégés et, d'autre part, celui de garantir leur sécurité en améliorant la visibilité et l'attention des automobilistes sur ces passages.

Aussi, on demande que la Mairie de Paris veuille bien envisager l'installation petit à petit, parce qu?on est pragmatique, de ce type d'éclairage public dédié aux passages pour piétons afin d?en améliorer la visibilité pour les automobilistes et la sécurité pour les piétons.

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Madame LEPETIT, vous présentez sans doute le v?u de l?Exécutif.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Votre proposition est intéressante mais je crois qu'il convient de faire attention à ce qui pourrait être de fausses bonnes idées.

Le dispositif des réverbères orientés sur les passages piétons que vous préconisez peut en effet produire des effets inverses de ceux recherchés. Nous risquons ainsi de voir le passage davantage éclairé que le piéton lui-même. Ce type de dispositif est d'ailleurs souvent utilisé à l'entrée de communes en milieu rural. Néanmoins, c'est une idée qui reste à approfondir et à étudier dans un cadre plus large. C'est pourquoi, je vous propose un voeu de l'Exécutif visant à élaborer un plan global pour les piétons.

Je rappelle que la marche est le mode de déplacement le plus utilisé à Paris. Il convient d'assurer aux piétons des conditions de déplacement plus aisées, plus confortables, et d'ailleurs tout à l'heure, le Représentant du Préfet de police faisait allusion à la question de leur sécurité. Tout cela va donc dans le même sens.

Si vous en êtes d'accord, Madame CUIGNACHEGALLOIS, vous pouvez retirer votre v?u et voter celui de l'Exécutif. C'est la proposition que je vous fais et je suis prête, évidemment, à venir, soit devant les groupes, soit dans le cadre de la 3e Commission, pour que nous puissions discuter ensemble de ce plan global pour les piétons.

Mme Maïté ERRECART, adjoint, présidente. - Madame CUIGNACHE-GALLOIS ?

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - La sécurité étant le principal objet de ce v?u, je le retire.

Mme Maïté ERRECART, adjointe, présidente. - Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2008, V. 165).