Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'application du plan antidrogue dans la Capitale.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 89 du groupe U.M.P.P.A. relatif à l'application du plan antidrogue dans la Capitale.

La parole est à M. Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Merci, Monsieur le Maire.

Il est vrai que c'est un sujet important puisqu'un plan de lutte contre le trafic des stupéfiants a été mis en place par le Préfet de police dans la Capitale en octobre 2007 et a donné des résultats non négligeables puisque plus de sept tonnes de cannabis, plus de 300 kilos de cocaïne ont été saisis et près de 600 personnes ont été placées en garde à vue.

Il y a évidemment de nombreuses bandes qui organisent ce trafic avec d'ailleurs beaucoup de mineurs impliqués.

C'est pour avoir davantage d'informations d'une part, et connaître les résultats obtenus depuis un an dans cette lutte contre les stupéfiants d'autre part, que le Préfet de police nous précise les nouvelles dispositions qu'il entend mettre en ?uvre pour répondre aux particularités de la situation parisienne, qui est marquée par une implication croissante des mineurs aussi bien du point de vue du trafic que de la consommation et la demande de nouveaux moyens, notamment en termes d'effectifs, à mettre en ?uvre pour faire appliquer la loi.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Monsieur SARRE, êtes-vous d'accord pour que le Préfet de police réponde d'abord et vous ensuite pour l'Exécutif ?

M. Georges SARRE, adjoint. - Peut-être qu'il n'aura pas besoin de répondre.

Brièvement, Monsieur le Député Maire, votre v?u ne soulève pas chez moi le moindre désaccord, mais en avril dernier nous avons déjà adopté un v?u de l'Exécutif demandant au Préfet de police d'informer les élus de Paris de l'ensemble des moyens mis en ?uvre par la Préfecture de police pour lutter contre la délinquance à Paris et des résultats obtenus, non seulement tels que les présentent la statistique policière, la statistique judiciaire mais aussi les enquêtes de victimation.

Ce voeu global inclut le plan antidrogue et bien entendu doit être suivi d'effet. Votre v?u me donne l'occasion de le répéter ici mais il n'est pas utile de l'adopter et de faire en quelque sorte bégayer le Conseil de Paris.

Je vous appelle, Monsieur GOUJON, à le retirer et à vous joindre à moi pour faire appliquer le v?u que nous avons unanimement adopté en avril dernier.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Monsieur SARRE.

Monsieur le Représentant du Préfet de police, vous avez la parole.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Le Préfet de police a déjà eu, je crois, longuement l'occasion de rendre compte de l'action des services de police dans la lutte contre la drogue comme pour la lutte contre la délinquance générale.

Il aura à nouveau l'occasion de le faire lors de la prochaine séance du Conseil lorsqu'il présentera le plan "Vidéo-protection" qui n'est pas exclusivement centré sur la lutte contre la délinquance mais qui a une dimension importante dans ce domaine.

Je propose de renvoyer le débat à ce moment-là.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Le v?u présenté par M. GOUJON de l'U.M.P.P.A. est retiré.