Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, SG 98 - Subvention à l'association "ProChoix" (11e) pour ses actions d'information. - Montant : 12.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous examinons le projet de délibération SG 98 : subventions à l'association "ProChoix" pour un montant de 12.000 euros.

Je donne la parole à M. Gauthier CARON-THIBAULT.

M. Gauthier CARON-THIBAULT. - Madame le Maire, mes chers collègues, la défense des libertés individuelles a été et reste un des enjeux majeurs de la vie publique, comme le montrent les mobilisations citoyennes qui ont vu le jour récemment au moment de l'instauration du fichier "Edvige". Aujourd'hui, de plus en plus de libertés individuelles sont remises en cause, que ce soit par des mouvements extrémistes, religieux ou sectaires, à travers le retour de la tentation obscurantiste ou encore par des reculs institutionnels et qui font faire marche arrière à des combats qui avaient réussi à faire prévaloir l'individu et sa liberté de choix.

Je fais référence à la suppression du Service des Droits des Femmes et de l?Egalité, à l'annulation du mariage, à la banalisation du financement des écoles privées, à ce Français déchu de sa nationalité pour s'être marié avec un homme aux Pays-Bas, à la prise en compte des f?tus morts sur les livrets d?état civil et, au niveau international, aux conditions de vie des femmes et aux traitements inhumains infligés aux homosexuel(le)s. Tout cela nous interpelle, mais les mobilisations contre ce genre de recul sont trop rares, à tel point que la mobilisation contre le fichier "Edvige" fait figure d?exception.

Il est donc important de faire vivre les acquis des luttes passées pour les libertés individuelles afin de préparer celles de demain.

Le projet de délibération qui nous est proposé concerne l'association "ProChoix" fondée en 1997 par Fiammetta VENNER, première chercheuse à avoir écrit un livre sur l'histoire des mouvements anti-avortements en France. Rejoint par une journaliste, Caroline FOUREST, et une militante, Moruni TURLOT, "ProChoix" s?est inspiré du mouvement américain féministe "Pro-Choice" pour devenir peu à peu une école de pensée pour la liberté dans le progrès pour tous. Leur conception de la liberté individuelle les amène donc à combattre tout essentialisme, racisme, intégrisme et idéologie totalitaire.

Leur action est orientée avant tout vers les acteurs de terrain, le monde journalistique et toutes celles et ceux qui s'intéressent à ce domaine de réflexion.

Afin d?informer au mieux les acteurs de terrain que sont les associatifs, les chercheurs et même les élus, "ProChoix" édite une revue trimestrielle. Dans cette revue, la parole est donnée à des chercheurs, des investigateurs qui s'emploient à dénoncer copieusement, avec force détails et faits, les mouvements existants qui peuvent être dangereux pour notre démocratie, comme les mouvements fondamentalistes ou les réseaux de l?extrême droite française. Cette publication et ses auteurs sont devenus pour de nombreux universitaires une référence de plus en plus citée.

Cette revue est adossée à un centre de documentation qui, depuis 1997, recense, surveille, archive et analyse les évolutions des mouvements qui cherchent à remettre en cause la laïcité dans notre pays. Fort de leur exhaustivité en la matière, ce centre sert à de nombreux journalistes et chercheurs qui s?intéressent à la remise en cause du féminisme, la reconversion politique des militants d'extrême droite, les fondements de la droite religieuse américaine ou encore l?homophobie institutionnelle. C'est aujourd'hui 400 boîtes d'archives qui sont à la disposition du public sur simple demande.

Enfin, et afin de faire partager le fruit de leurs recherches au plus grand nombre, une newsletter de 31.000 inscrits et un site Internet exhaustif et très fouillé ont été créés, ainsi qu'une équipe de bénévoles, afin de répondre aux 600 mails reçus en une journée. Le succès de cette initiative se voit dans le nombre de connexions comptabilisées quotidiennement, 16.000 avec des pics à 40.000 lors de la médiatisation de sujets ayant rapport avec le droit de choisir, en particulier l?avortement.

Cette association fait donc véritablement ?uvre de défenseur des libertés individuelles et d'aiguillon du débat public, afin de les faire progresser. De plus en plus de nos concitoyennes et concitoyens se tournent vers eux, aussi bien pour trouver des réponses concrètes à leurs interrogations mais aussi des conseils avisés quant à leur éventuelle situation.

"ProChoix" est donc une association qui, à travers les thèmes traités, comme la lutte contre l?homophobie, la laïcité ou encore la défense de l?I.V.G., rejoint les valeurs de Paris et mérite une fois encore de bénéficier de notre soutien.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je donne la parole à Mme LALEM pour vous répondre.

Mme Fatima LALEM, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Merci, cher collègue.

Oui, vous venez vraiment de mettre l'accent très justement sur une association qui porte de manière forte et très pertinente des interventions sur le champ de la lutte contre les discriminations, sur la lutte contre l?homophobie et le racisme, pour le droit de choisir, le droit à l'I.V.G., etc. Je crois que vous avez fait une présentation assez exhaustive, en rappelant que cette association réunit des gens de qualité, des chercheurs, des journalistes et des militants, qui produisent une revue consultée et présente dans les bibliothèques de la Ville. Cette revue est tirée à 200 exemplaires et traite des sujets de société que vous avez développés.

"ProChoix", c'est aussi un centre de documentation qui sert vraiment de base documentaire pour de nombreux travaux scientifiques, reconnus, sur toutes les thématiques que vous avez développées. C'est également un site Internet très actif, effectivement : 31.000 connexions tous les jours.

Je crois que nous partageons l'intérêt et le soutien à cette association et je vous en remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup, Madame LALEM.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 98.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, SG 98).