Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DLH 58 - Location au bénéfice de "Paris-Habitat OPH" par bail emphytéotique d'une emprise de terrain faisant partie de la propriété communale située 45-47, avenue du Maréchal Fayolle (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DLH 58. Il s'agit de la location au bénéfice de "Paris-Habitat - OPH" par bail emphytéotique d'une emprise de terrain faisant partie de la propriété communale située 45-47, avenue du Maréchal-Fayolle (16e).

Monsieur ALPHAND, vous avez la parole.

M. David ALPHAND. - J'ai interrogé M. MANO qui connaît bien ce projet qui concerne le 16e Nord parce qu'on a déjà eu l'occasion d?en parler plusieurs fois en Conseil du 16e arrondissement et, malheureusement, je suis à nouveau contraint aujourd'hui d?alerter l?Exécutif sur la grande fragilité juridique de ce projet.

Comme vous le savez, Monsieur MANO, c'est un projet dont la solidité n'est guère assurée et nous avons tout lieu de craindre un contentieux sur cette affaire, dans la mesure où une décision du Conseil de Paris a été prise en 1973, sur laquelle vous avez souhaité revenir aujourd'hui. Il y a tout lieu de penser que cela pourrait engendrer quelques difficultés juridiques pour l'Exécutif parisien.

Deuxième point que je souligne une nouvelle fois auprès de M. MANO mais cette fois-ci auprès du Conseil de Paris, c'est la qualité architecturale de ce projet qui laisse pour le moins à désirer. Bien évidemment, on peut aller chercher des architectes au Japon parce que c'est à la mode, mais, malheureusement, l'unité de nos quartiers et la volonté de ne point les défigurer nécessiteraient tout de même que l'on réfléchisse à des projets avec un petit peu plus de mesure. Et en particulier dans le 16e arrondissement, songer à construire un bâtiment sur pilotis, là, je crois qu'on va un petit peu loin !

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur ALPHAND.

Je donne la parole à M. MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Si dans le 16e arrondissement, nous ne devions pas avoir de propositions et de délibérations parce qu'on a des risques de contentieux, je crains fort que nous ne fassions jamais le moindre logement social !

Alors, malgré les embûches potentielles, nous ferons effectivement du logement social à Fayolle. Et en ce qui concerne la qualité architecturale spécifique du 16e, peut-être M. ALPHAND pourrait-il me donner son jugement particulier concernant le bâtiment qui sera voisin de ce projet, en ce qui concerne l'ambassade de Russie.

Je suis persuadé que le projet présenté par l'architecte SEJIMA, architecte effectivement japonaise extrêmement réputée et reconnue dans son pays, qui a l'avantage de faire une architecture toute en souplesse, toute en rondeur et toute en finesse, conviendra totalement à ce site particulier en bordure du bois de Boulogne. Ceci a fait l'objet de négociations avec des contacts étroits avec l'architecte des Bâtiments de France qui a validé le projet, au moins dans les concertations que nous avons pu avoir avec lui.

Le projet de délibération proprement dit n'est qu'une régularisation technique de parcelles entre une partie du terrain occupée par la piscine et la partie qui sera occupée par "Paris Habitat".

Je vous demande, bien évidemment, de voter favorablement.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur MANO.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 58.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DLH 58).