Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe communiste relatif au soutien à l'association des familles victimes du saturnisme.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous examinons le v?u n° 9 relatif au soutien à l'Association des familles victimes du saturnisme déposé par le groupe communiste.

Je donne la parole à Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT. - Merci.

L'Association des familles victimes du saturnisme réalise depuis 1998 une action importante en direction de familles en situation de précarité. Cette association est implantée dans le 20e arrondissement depuis sa création.

Jusqu'à présent, cette association était hébergée par la Fondation l'Abbé Pierre, qui souhaite désormais récupérer ses locaux. Il y a donc un problème de locaux pour cette association qui souhaiterait pouvoir disposer d?un local approprié à Paris. Elle a déposé sa candidature auprès de la R.I.V.P. qui n'a pu, jusqu'à présent, lui fournir un local approprié.

Au vu du travail utile mené par cette association, au vu aussi de l?importance de cette question du saturnisme, le v?u présenté par notre groupe viserait à demander à notre Ville d'intervenir pour que l'association puisse disposer d'un local.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

M. Jean-Marie LE GUEN a la parole.

M. Jean-Marie LE GUEN, adjoint. - Je voudrais dire à M. le Président que nous travaillons tout à fait dans l'état d'esprit qui est le sien, au contact de cette association et nous avons bien le souci de pouvoir reloger cette association qui fait un travail tout à fait intéressant et tout à fait fondamental quand on voit ce qu'a pu coûter aux familles et aux enfants cette affaire du saturnisme.

Il est donc tout à fait légitime d'aider les victimes de cette grave crise de santé publique, à pouvoir se défendre, s'exprimer et donc se regrouper.

J'aurais dit volontiers que nous le faisons sans le v?u, mais nous le ferons encore plus volontiers avec le v?u.

J'ai une nuance : puisque vous vous adressez directement à la R.I.V.P. - je pense que vous pourriez amender votre v?u en ce sens -, on peut demander à la R.I.V.P. de se mobiliser pour essayer de trouver un local mais il est difficile de lui demander de payer les travaux car je pense que cela pose un problème d'ordre juridique. En revanche, la Ville de Paris serait tout à fait ouverte à l'idée de pouvoir subventionner éventuellement ces travaux.

Je pense que si vous étiez d'accord pour modifier légèrement la rédaction de votre v?u sur ce point précis, nous pourrions lui donner un avis favorable.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Ian BROSSAT est-il d?accord ?

M. Ian BROSSAT. - Nous l'amendons bien volontiers.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Le débat en attestera également.

Compte tenu de ces précisions, je mets aux voix, à main levée, le voeu assorti d'un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 141).