Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DDEE 189 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer l'avenant 2008 à la convention pluriannuelle de partenariat 2006-2008 entre la Ville et l'association Réseau 2000 (19e) animant des espaces publics numériques. - Subvention de fonctionnement. - Montant : 55.000 euros. Voeu déposé par le groupe communiste relatif à l'association "Réseau 2000". Voeu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDEE 189 sur l'autorisation à M. le Maire de Paris de signer l'avenant 2008 à la convention pluriannuelle de partenariat 2006-2008 entre la Ville et l'association "Réseau 2000" animant des espaces publics numériques ; subvention d'un montant de 55.000 euros.

Le groupe communiste a déposé le v?u n° 57 et l'Exécutif le v?u n° 57 bis.

La parole est à Mme BECKER.

Mme Emmanuelle BECKER. - Merci.

Considérant que le projet associatif "Réseau 2000", ancré dans les 18e et 19e arrondissements, mène une action de démocratisation de l'accès à Internet et aux savoirs qui y sont liés, imagine et anime des pôles multimédia tournés vers l?insertion professionnelle et sociale et l'accompagnement de projets,

Considérant que, depuis sa création, l'association "Réseau 2000" a permis à 20.000 Parisiens et Parisiennes résidents des quartiers "politique de la ville" de bénéficier d'initiations aux nouvelles technologies et d'accompagnement vers la société de l'information, qu'elle a permis à 200 personnes de trouver un emploi durable grâce à ses activités d'insertion innovantes, qu'elle a formé 5.000 artisans et commerçants dans le cadre d'un partenariat avec l?ECA 19e et, qu?en outre, 200 structures locales (associations, espaces culturels, structures de l?économie sociale et solidaire) profitent de la promotion qui leur est faite sur la "Ville des Gens",

Considérant que la Préfecture de police a supprimé pour la deuxième année consécutive sa subvention de 130.000 euros par an,

Considérant que l'Etat, la Région et la Ville doivent envoyer un signal fort et conjoint en faveur des actions ici conduites,

Nous proposons que le Conseil de Paris demande au Maire de Paris :

- d'interpeller la Préfecture de Paris sur l?importance des actions menées par Réseau 2000, de lui demander de revenir sur sa décision de suppression des subventions allouées et d'envisager avec elle les aides exceptionnelles à apporter à l'association pour lui permettre de résoudre ses difficultés financières qui découlent de la suspension des subventions de l'Etat depuis deux ans ;

- d'interpeller aussi le Président du Conseil régional pour qu?il contribue à parité avec l?Etat et la Ville à l?apurement du passif de cette association.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Juste quelques mots pour dire que nous proposons un v?u de substitution de l'Exécutif, qui n'est pas très éloigné de celui qui nous est proposé par les élus du groupe communiste.

Je dirai simplement que la situation de cette association est extrêmement difficile à cause d'un refus de subvention de la Préfecture de Paris, que nous avons décidé de soutenir cette association qui a fait du bon travail, notamment dans le cadre de son activité dans le domaine des espaces publics numériques.

Nous avons l'intention de continuer à les soutenir sur ces activités d'espace public numérique, mais cette association a d'autres champs d'intervention. C'est la raison pour laquelle nous avons supprimé, dans le v?u de l'Exécutif, cette notion de "comblement de passif", qui nous paraît nécessaire mais qui ne peut pas engager la Ville de Paris.

Je suis donc tout à fait en ligne avec le v?u qui nous est proposé. Nous proposons simplement quelques modifications à la marge dans le v?u de l'Exécutif et nous proposons donc que le v?u du groupe des élus communistes soit retiré, au bénéfice de ce v?u de l'Exécutif.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci.

Le v?u n° 57 est-il retiré au profit du n° 57 bis, Madame BECKER ?

Mme Emmanuelle BECKER. - Oui.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Je vous remercie.

Dans ces conditions, je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 161).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 189.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DDEE 189).