Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à la commission de développement économique entrepreneunariale.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous en venons maintenant à l'examen du v?u n° 60 du groupe Centre et Indépendants relatif à la Commission de développement économique.

La parole est à Mme Valérie SACHS.

Mme Valérie SACHS. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, le groupe Centre et Indépendants considère le développement économique comme la clef de voûte de toutes les autres politiques, que ce soit l'enseignement, la santé, l'emploi ou la culture.

La concurrence internationale que se livrent les métropoles entre elles nous oblige à faire plus pour Paris, afin de relever le défi économique.

Je vous ferai grâce des mauvais chiffres de la conjoncture financière internationale et des dommages collatéraux qui vont en découler.

La 2e Commission, à laquelle j'ai l'honneur d'appartenir, en charge du développement économique, de l'attractivité internationale, de la recherche, des nouvelles technologies, etc., dispose effectivement des hommes et des femmes conscients de leur mission, qui cherchent à donner une véritable impulsion politique pour que Paris innove.

Je souhaite relever deux initiatives : les futurs 55.000 mètres carrés qui seront désormais consacrés à la création d?incubateurs ou de pépinières ou encore l?exemple d?hier soir, avec l?initiative de Christian SAUTTER de nouer des liens avec les entrepreneurs indiens qui, par tradition, allaient jusqu'alors directement à Londres.

Je conclurai sur une formule : notre Commission doit avoir les moyens de ses ambitions, aussi je souhaiterais que la part du budget consacrée au développement économique par la Ville de Paris soit enfin à la hauteur des enjeux.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

Pour vous répondre, la parole est à Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je remercie Mme SACHS de se passionner pour le développement économique de Paris. Elle est d'ailleurs une participante assidue, ce qui n'est pas le cas de tout le monde, de la 2e Commission qui a cette responsabilité.

Elle a fait allusion à la réception que l'Hôtel de Ville a accordée à une centaine d'entrepreneurs indiens qui sont venus avec le Premier Ministre indien pour renforcer les coopérations entre cet immense pays et le nôtre.

L'impulsion politique, je crois qu'elle existe. Le Maire a désigné un adjoint chargé de l'attractivité internationale et surtout, il a considéré que l'innovation était une des grandes priorités, avec le logement social, de cette mandature.

Je rappelle qu'un milliard d'euros seront investis sur ce thème. Lorsque je cite ce chiffre à des participants chinois ou indiens, ils sont impressionnés qu'une collectivité ayant un budget de sept milliards d'euros par an puisse investir un milliard d'euros sur six ans sur le thème de l'innovation.

Je partage l'état d'esprit de Mme SACHS qui souhaite que la Commission du développement économique devienne un espace entrepreneurial pour un investissement qui ait du sens.

Je pense que la 2e Commission existe, qu'elle fonctionne bien, notamment grâce à la présence d'élus de la majorité ou de l'opposition comme Mme SACHS.

Je prends son v?u comme un encouragement mais je ne crois pas qu'il soit vraiment nécessaire de créer une nouvelle institution. Il y en a suffisamment.

Je lui propose de conseiller aux autres membres de l'opposition de venir en 2e Commission. Je ferai la même chose de mon côté, du côté des élus de la majorité. Si la 2e Commission qui peut se rendre sur le terrain et visiter des entreprises devient pleinement active, je crois que son v?u sera exaucé.

En clair, je remercie Mme SACHS, je suggère qu'elle retire son v?u mais je partage son état d'esprit dynamique.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLERE, adjoint, président. - Je vous remercie.

Le groupe Centre et Indépendants maintient-il le v?u n° 60 ?

Mme Valérie SACHS. - Je maintiens malgré tout mon v?u.

Mon objectif est de faire passer le budget développement économique au-delà de ce qu'il était lors de la dernière mandature.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Je suis la cible de ce voeu. Monsieur SAUTTER ?

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Mme SACHS me gêne beaucoup parce que je considère que nous n'avons aucune concertation entre nous pour majorer le budget du développement économique.

Je trouve que son entreprise, à un moment où le Maire va rendre ses arbitrages, me met quelque peu en porte-à-faux comme ancien adjoint aux Finances et comme nouvel adjoint à l'attractivité internationale.

Je supplie Mme SACHS de retirer son v?u, dans le cas contraire je devrais demander un vote défavorable parce que les arbitrages du Maire ne sont pas rendus et que je ne veux pas, de quelque façon que se soit, en préjuger.

Je suis sûr que le Maire et son adjoint aux Finances feront un effort pour le développement économique mais je ne veux pas insister outre mesure.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Madame SACHS, ces observations vous ont sûrement convaincue ?

Mme Valérie SACHS. - Absolument. Dans ces conditions, je retire mon v?u.