Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par les groupes "Les Verts" et communiste relatif à la dénomination d'un lieu parisien en hommage à Mahmoud Darwich.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 23 qui ne se rattache à aucun projet de délibération. Il s'agit d'attribuer le nom de Mahmoud Darwich à un lieu parisien.

Je donne la parole pour le groupe "Les Verts" à M. Sylvain GAREL.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Monsieur le Maire.

C'est effectivement un v?u que nous avons déposé en commun avec nos collègues du parti communiste. Beaucoup d'entre vous connaissent Mahmoud Darwich.

On a beaucoup parlé de lui cet été malheureusement à cause de son décès, à l'âge de 67 ans, encore très jeune et c'est l'un des plus grands poètes de langue arabe du XXe siècle, sans nul doute.

C'est quelqu'un qui, de par sa nationalité palestinienne, a été marqué par les drames de l'exil et de l'occupation.

Il est l'un de ceux qui ont dû quitter leur village en 1948 mais il a dû aussi partir en 1971. C'est quelqu'un qui connaît l'exil et l'exil a hanté son ?uvre.

C'est aussi quelqu'un qui a beaucoup travaillé sur l'autre en général et sur l'universel, et c'est sans doute ce mélange des deux qui a fait de lui ce poète exceptionnel.

Ce que nous souhaitons, c?est qu'un lieu parisien porte le nom de Mahmoud Darwich. C'est un lieu qui reste à choisir et je comprends très bien les deux objections que soulève Anne HIDALGO sur la parité. J?en suis tout à fait conscient, mais c?est vrai que c?est, surtout dans certains cas, difficile de trouver des noms de femmes, par exemple, qui seraient des poètes palestiniennes. Il doit y en avoir, sans doute, mais beaucoup moins.

Par ailleurs, j'ai déjà fait cette proposition mais je pense qu?on va le concrétiser bientôt par un v?u, je souhaite que l'on donne le nom, en particulier de gens qui sont liés au monde culturel, comme c'est le cas ici, aux écoles et aux collèges de Paris qui n'ont pas de nom. Et là, c'est un gisement énorme. Et c'est beaucoup plus facile de changer le nom d'une école qui n?a que le nom de la rue dans laquelle elle se trouve que de changer le nom d?une rue parce qu?on sait très bien que changer le nom d?une voie provoque tout de suite des protestations des gens qui ne veulent pas être obligés de refaire toutes leurs adresses.

Donc, je pense que ce serait une bonne idée, pour arriver à "écluser" tous les noms. Il y a toutes les écoles maternelles, les écoles primaires et les collèges qui n'ont pas de nom et à qui on pourrait donner des noms et cela nous permettrait, je pense, de trouver beaucoup de places pour les gens que l'on veut honorer.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur GAREL, d'avoir présenté ce v?u commun aux groupes "Les Verts" et communiste.

Je donne la parole à Mme HIDALGO qui, je crois, a amorcé sa réponse antérieurement.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - J'émets, bien sûr, un avis favorable, sur le principe, pour honorer notre ville du nom de cette immense personnalité qu'était Mahmoud Darwich. Maintenant, il faudra saisir la commission qui est en charge de ces dénominations de voies, places, espaces verts, équipements publics.

Je pense, comme Sylvain GAREL, qu'il y a un certain nombre d'équipements publics. Il faudrait qu?on ait un débat entre nous pour savoir si on va vers des dénominations autres que les noms des rues pour les écoles. Il y a une sorte de principe qui est fixé à Paris, qui nous empêche de le faire.

Les collèges, les lycées, c'est différent, puisque, là, il y a des collèges et des lycées qui ont des noms autres que celui des rues où ils sont situés.

Par ailleurs, il y a des bibliothèques, des équipements publics qui pourraient aussi être des lieux importants pour honorer toutes ces personnalités que nous souhaitons inscrire dans l'histoire de Paris. Donc, poursuivons ce travail, réunissons la Commission d'examen des projets de dénomination des voies et faisons le point sur la liste, assez longue maintenant, de personnalités qui attendent d'avoir leur nom apposé sur une rue ou sur un équipement.

Mais je suis, bien sûr, favorable à la reconnaissance de ce grand poète palestinien Mahmoud Darwich.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame HIDALGO.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2008, V. 149).