Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif aux conditions d'accès au "104" pour les associations et les institutions locales.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du voeu n° 38, présenté par le groupe "Les Verts", relatif aux conditions d'accès au "104".

Madame Danielle FOURNIER, vous avez la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Au Conseil du mois de juillet, lorsque nous avons voté la création d'un E.P.I.C. pour gérer le "104", j'avais attiré votre attention sur une dérive possible, à savoir la tentation de rentabiliser les espaces mis en location, en pratiquant des prix qui sont de fait inaccessibles pour les associations. Et c'est ce qui est en train de se passer.

Je trouve que le système confine à l'absurde puisque ces mêmes associations, ne pouvant avec leurs ressources payer ce qui leur est demandé en termes de location, demandent alors à la Ville une subvention plus importante pour pouvoir payer la location de ces espaces.

C'est pourquoi nous proposons que soit mis en place dans cet établissement un tarif différencié pour d'une part les associations et institutions locales et d'autre part les entreprises à caractère commercial, pour que justement l'utilisation et la location d'espaces dans cet établissement - et tout l'ensemble de l'équipement - soient ouverts à tous ceux qui le souhaiteraient et pourraient y faire des propositions intéressantes.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

M. Christophe GIRARD a la parole.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - D'abord, j'aimerais rappeler que Danielle FOURNIER, coprésidente du groupe "Les Verts", siège au Conseil d'administration du "104" et qu'elle est une administratrice assidue et ce qu'elle dit aujourd'hui reprend une question qu'elle a posé en Conseil d'administration et pour laquelle elle a eu déjà des réponses, mais c'est bien qu'elle les pose devant notre Assemblée.

En régime de croisière, le budget de fonctionnement du "104" s'élèvera à 11 millions d'euros avec une subvention qui atteindra 8 millions d'euros. La Ville a assigné des objectifs ambitieux à la direction du "104" en matière de recettes propres qui doivent représenter 30 % du budget, qu'il s'agisse des recettes de billetterie, du mécénat ou de la location d'espaces commerciaux.

Au titre du mécénat, un club de mécènes s'est organisé avec l'objectif de pouvoir lever entre deux et trois millions d'euros pour venir abonder les comptes du "104" dès 2009 ou 2010.

Le dynamisme des activités commerciales du "104" ne se fera pas pour autant au détriment des associations et institutions locales qui oeuvrent dans le domaine culturel et artistique.

Pour être plus précis sur l'inquiétude de Mme FOURNIER, sur l'absence éventuelle d'associations plus fragiles n'ayant pas de moyens pour avoir des activités dans le "104", un espace spécifique a été prévu au sein du "104" pour les habitants du quartier et les associations locales.

Cet équipement, le 5, a été conçu en étroite collaboration avec la mairie du 19e arrondissement, le conseil de quartier "Flandre Aubervilliers" et les associations locales. Situé au niveau du 5, rue Curial, il s'étend sur 500 mètres carrés et trois niveaux avec quatre ateliers ouverts sur une grande amplitude horaire, loués à un tarif symbolique de deux euros de l'heure pour tout travail individuel, collectif ou associatif ayant trait à la pratique artistique amateur, à la création et à l'animation locale.

Le tarif symbolique de deux euros de l'heure me semble être une bonne décision. C'est un espace privilégié de relation avec le public du quartier, un lieu d'accueil, de renseignements et de promotion de la vie culturelle locale. Des temps de rencontres et d'échanges sont également prévus avec les artistes résidant au "104".

Au "5", des locations ponctuelles institutionnelles sont prévues pour des séminaires, des rencontres, des assemblées générales. Le tarif plancher proposé est de 50 euros la demi-journée et de 90 euros la journée, tarifs qui restent inférieurs à ceux pratiqués dans les centres d'animation de la Ville.

Concernant les autres espaces du "104", la politique tarifaire de l'établissement pourrait être redéfinie après la première saison d'ouverture au regard du niveau de contribution des locations et de l'équilibre financier du "104".

Les tarifs de location ne doivent pas constituer un obstacle à l'accueil de certains projets associatifs, bien au contraire le "104" doit être un lieu d'ouverture, de métissage, de brassage, d'accueil, de démesures et d'invention.

Mais l'objectif de 30 % de recettes propres est un objectif difficile. Dans un contexte économique peu favorable, il est préférable d'attendre les premiers résultats et de faire preuve de prudence.

Pour toutes ces raisons, je vous propose de rejeter le v?u de Mlle Danielle FOURNIER et des élus du groupe "Les Verts". Mais la question de la politique tarifaire pourra être examinée dans un an, engagement que je prends pour vous, Mademoiselle FOURNIER, lors d'un prochain Conseil d'administration.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le voeu est rejeté.

Je vous remercie.