Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif au maintien de l'école élémentaire, 9, rue de Vaugirard (6e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant en 7e Commission au voeu n° 12 relatif au maintien de l'école élémentaire, 9, rue de Vaugirard dans le 6e arrondissement, v?u déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés et présenté par M. Romain LEVY.

M. Romain LEVY. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, c'est un voeu concernant le maintien de l'école élémentaire du 9, rue de Vaugirard dans le 6e arrondissement. Comme l'a écrit le Maire du 6e arrondissement dans un récent courrier adressé à l'ensemble des parents d'élèves de ce groupe scolaire, je le cite : "La mairie du 6e arrondissement et le Rectorat réfléchissent à l'évolution de l'école élémentaire de la rue de Vaugirard."

Bien évidemment un tel courrier a suscité de vives inquiétudes chez les parents d'élèves, dans le corps enseignant, craintes qui ont été renforcées par les propos également tenus lors d'une réunion d'information se déroulant dans la mairie du 6e arrondissement, le 18 septembre dernier, où étaient présents à la fois le maire du 6e arrondissement et M. MALINAUD, inspecteur départemental de l'Education nationale, cette réunion ayant pour objet l'avenir de l'école Vaugirard.

Lors de cette réunion, il a notamment été fait état de la très probable fermeture de deux classes de primaire dès la rentrée 2009 dans le 6e arrondissement. Tout simplement parce qu'il ne paraît pas convenir qu'une réflexion sur le devenir d'une école primaire s'opère uniquement entre une mairie d'arrondissement et le Rectorat en l'absence de la Mairie de Paris, qui, je le rappelle, est la seule habilitée à se prononcer sur le devenir de locaux scolaires. Parce que nous considérons que l'école publique et laïque, garante de l'égalité des chances entre tous les enfants, mais aussi lieu privilégié d'émancipation et de socialisation, doit faire l'objet de toutes les attentions. Cela tout particulièrement dans un arrondissement qui a déjà connu la fermeture de deux écoles publiques ces vingt dernières années et dont le taux d'enfants scolarisés en élémentaire dans le privé est déjà supérieur à celui du public.

Considérant enfin que la fermeture de l'école Vaugirard conduirait de facto des parents d'élèves ne trouvant pas de possibilités d'accueil dans l'enseignement public à se tourner vers l'enseignement privé, alors que tel n'était pas forcément leur choix originel, nous émettons le voeu, en premier lieu d'être informés de l'existence ou non d'un projet non scolaire qui prendrait place dans les locaux de l'école Vaugirard.

Dans l'hypothèse où un tel projet existerait, nous demandons à ce qu'il soit évidemment abandonné. Enfin, nous souhaitons que tous les moyens soient mis en ?uvre pour favoriser à la fois le maintien de l'école publique primaire de la rue de Vaugirard mais aussi de l'ensemble de ces classes.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur LEVY.

Je donne la parole à l'adjoint compétent, Monsieur CHERKI.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - Je donnerai un avis favorable au v?u.

Deux réflexions. La première est que je n'interdirai jamais à personne de réfléchir, je ne pratiquerai jamais la police de la pensée. Il ne me parait pas illégitime qu'un maire d'arrondissement s'interroge sur le devenir de ses bâtiments. Cependant, comme vous l'avez rappelé, Monsieur le Conseiller, c'est la Mairie de Paris qui décide.

Je pense qu'en effet il y a une discussion et une réflexion à avoir sur les secteurs scolaires et les bassins de population. Selon moi, le problème n'est pas dans l'école rue de Vaugirard mais plutôt dans l'une des écoles du 5e arrondissement parce qu'on voit un grand mouvement de dérogation du 6e vers le 5e arrondissement, donc une acceptation de sortie des élèves d'un côté et une acceptation d'entrée des élèves de l'autre, qui déstabilise les effectifs de l'école Vaugirard.

C'est une réflexion à avoir sur le temps et la durée, je ne suis pas partisan de la fermeture d'une école dans le 5e arrondissement. Il faut discuter avec les deux maires d'arrondissement sur la stratégie que nous devons avoir dans le 5e et le 6e pour pouvoir maintenir ouvertes ces deux écoles.

C'est plutôt dans cet état d'esprit que j'aborde la situation. Je trouve néanmoins tout à fait légitime qu'un maire d'arrondissement réfléchisse. Je souhaite rassurer la communauté scolaire : la Ville de Paris n'a pas pris la décision de fermeture d'école.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur CHERKI.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 143).