Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DEVE 124 - DJS 386 - Approbation des modalités d'attribution du marché de maîtrise d'oeuvre des pelouses centrales de l'hippodrome d'Auteuil, Bois de Boulogne (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons, mes chers collègues, au projet de délibération DEVE 124 - DJS 386 relatif à l'approbation des modalités d'attribution du marché de maîtrise d'?uvre des pelouses centrales de l'hippodrome d'Auteuil dans le bois de Boulogne, 16e arrondissement.

M. Pierre GABORIAU pour l'U.M.P.P.A. a la parole.

M. Pierre GABORIAU. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, en préalable à mon intervention, je voudrais tout d'abord dire avec force que le 16e sportif est naturellement très demandeur d'équipements sportifs supplémentaires, en particulier un terrain de football aux normes, terrain que, je le rappelle, nous avions au Parc des Princes et que nous attendons depuis la première extension de Roland Garros ; nous attendons toujours, les engagements n'ont pas été tenus. Je tenais à le rappeler aujourd'hui.

Dans le prolongement direct des interventions du député-maire du 16e, Claude GOASGUEN, et du président de groupe U.M.P.P.A, Jean-François LAMOUR, effectuées hier en Conseil de Paris sur l'extension de Roland Garros, je voudrais, à ce sujet, rappeler qu'il s'agissait d'une autorisation donnée à la Fédération française de tennis de lancer une consultation de concepteur et non pas, comme l'a indiqué la presse ce matin, d'une autorisation de la Ville de Paris pour un concours d'architecte.

Je m'étonne du peu de clarté des projets de délibération présentés.

En effet, dans la délibération d'extension de Roland-Garros, les installations du stade Georges Hébert étaient remplacées par les pelouses de l'hippodrome d'Auteuil. Aujourd'hui, dans le projet de délibération des pelouses d'Auteuil, il est fait uniquement mention du remplacement des installations de Jean Bouin et non pas de Roland Garros.

Les pelouses d'Auteuil doivent-elles remplacer l'ensemble des installations sportives du 16e, Monsieur le Maire ?

Je suis personnellement inquiet de ce qu'il pourrait advenir du stade Géo André dans le cadre du renouvellement prochain de la concession. Je suis vraiment inquiet du devenir des scolaires et des associations sportives de ce quartier d?Auteuil, même si l'adjoint en charge des sports, M. VUILLERMOZ, a émis hier un v?u de l'Exécutif pour que les terrains soient réalisés aux normes fédérales, pour que les pelouses soient accessibles par un tunnel et enfin que la mise en service des nouvelles installations sur les pelouses d'Auteuil soit préalable au début des travaux sur le stade Hébert. C'est le moins qu'on puisse exiger.

Comme l?a rappelé le maire du 16e, nous souhaitons privilégier le sport pour tous, le sport de proximité, même si nous acceptons, bien entendu, que le sport de haut niveau ait toute sa juste place dans notre arrondissement.

Dois-je rappeler que l'hippodrome d'Auteuil est fermé 45 jours par an et que le projet initial qui prévoyait des gradins pour le hockey ne figure plus dans le projet présenté ? C'est sans doute pour que la Commission des sites, qui se réunit le 9 décembre prochain, puisse donner son accord.

J'ajouterai aussi qu'il est vraiment dommage de se passer de ce golf de proximité qui réunit de nombreux joueurs tous les jours, qui apportent une contribution financière de 200.000 euros par an à la Ville et qui ne savent pas demain où ils pourront rejouer. C'est bien dommage de les perdre.

En conclusion, oui, le golf est un sport de proximité quand c?est un practice? Je ne sais pas qui a dit cela, mais?

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Laissez M. GABORIAU terminer !

M. Pierre GABORIAU. - En conclusion, nous souhaitons vivement, à l'avenir, Monsieur le Maire, être associés réellement en amont aux projets importants de notre arrondissement.

Merci de prendre en compte nos avis et ceux de nos administrés, cela permettrait de progresser dans nos projets de façon consensuelle. Malheureusement, ce n'est pas le cas aujourd'hui. C'est pourquoi, comme nous l'avons fait de façon très majoritaire au Conseil du 16e arrondissement, nous nous abstiendrons aujourd'hui sur ce projet de délibération.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien.

Je donne la parole à deux voix : M. VUILLERMOZ, l'adjoint en charge des sports, et Mme GIBOUDEAUX pour les espaces verts et l?environnement.

Monsieur VUILLERMOZ ?

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Je veux bien intervenir par rapport à ce qui me concerne, c?est-à-dire le sport.

Monsieur, par rapport à ce que vous avez dit, je ne reviens pas sur l'extension de Roland Garros, je crois que je me suis fait bien comprendre hier par rapport aux objectifs qui sont ceux de la Mairie de Paris. Je ne reviens pas là-dessus.

En revanche, vous avez dit un certain nombre de choses.

Déjà, le premier point, "sport pour tous" dans le 16e arrondissement, Monsieur, je dirais qu'il y a certainement dans le 16e arrondissement une catégorie de personnes qui bénéficient de moyens relativement importants et qui font du sport pas forcément dans les équipements sportifs de la Ville. Tout ce qui concerne les équipements sportifs de la Ville, je le répète encore une fois, pour ce qui concerne les enfants des écoles, nous organiserons les choses de façon à ce qu'il n'y ait pas de coupure et que les enfants des écoles puissent continuer à faire du sport sur les terrains de la Ville. Je ne peux pas vous dire plus que ce que je vous dis là ; il n'y aura pas de travaux qui empêcheront les enfants des écoles de faire du sport dans le 16e arrondissement.

Deuxième chose, vous avez parlé du practice de golf. Je veux vous dire très tranquillement les choses : nous recherchons un emplacement pour faire en sorte que ce practice puisse continuer à exister. C?est un practice privé. Nous sommes en train de rechercher des lieux pour pouvoir le déplacer et faire en sorte que ce practice puisse continuer d'exister, mais évidemment, on proposera des lieux à celui qui en est le responsable et on verra bien s'il accepte ou pas de continuer à faire son activité de practice de golf.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, rapporteur. - Je voudrais simplement rajouter une chose : en ce qui concerne les gradins pour un terrain de hockey, soyons clairs, il est possible, quand il y a un événement sportif important, de construire des gradins et ces gradins ne sont, en général, pas refusés par la Commission des sites.

Il y aurait beaucoup de choses à dire, Monsieur le Maire, mais vous ne me laissez pas continuer, donc je vais m'arrêter là.

En ce qui concerne Géo André, j?ai eu l?occasion de rencontrer plusieurs fois les gens concernés et les discussions se feront au moment où il faudra qu'on les fasse.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup pour cette réponse très complète.

Madame GIBOUDEAUX, vous avez la parole.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, au nom de la 4e Commission. - Je voulais dire que ce projet n'est pas seulement un projet de relocalisation d'équipements sportifs ; cela fait partie du projet, mais c'est aussi un projet d'espace vert assez intéressant qui va permettre la création d'un parc de 12 hectares, dont 6 hectares dédiés aux équipements sportifs et 6 hectares dédiés à la promenade, qui permettra aussi de faire des liaisons entre le bois de Boulogne et l'hippodrome d'Auteuil qui était très isolé et donc de revoir le fonctionnement de l'hippodrome. C'est un vrai projet de paysagiste qui est proposé dans ce projet de délibération.

Je suis un peu désolée qu'il n'y ait pas eu d'avis favorable de votre part au moins sur ce volet, car c'est vraiment un beau projet qui va être proposé.

Je suis un peu étonnée de la date de la Commission des sites en décembre, parce que pour l'instant, le projet n'est pas encore bouclé. Le projet va faire l'objet d'une concertation au printemps ; la Commission des sites ne pourra se réunir qu?en mars ou avril après que le projet soit déjà bien avancé. Je ne pense pas qu'il y ait une séance de la Commission des sites sur ce sujet.

Je voulais apporter cette précision.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 124 - DJS 386.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DEVE 124 DJS 386).