Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec tristesse le décès survenu le 21 juillet dernier de M. Michel Junot, ancien député et ancien conseiller de Paris, ancien conseiller régional d'Ile-de-France.

(Les conseillers se lèvent).

Sous-préfet, membre de plusieurs cabinets ministériels sous la IVe République, M. Junot fut en 1958 élu député de la deuxième circonscription de la Seine, circonscription formée par les 2e et 3e arrondissements, sous l'étiquette des Indépendants et paysans d'action sociale. Il assuma aussi la responsabilité de maire de Nanteuil-le-Haudouin.

Elu au Conseil de Paris, il y siégea de 1977 à 1995 et occupa les fonctions d'adjoint au maire de Paris, chargé des fonctions de médiateur entre l'administration municipale et les usagers, et devint ainsi le premier médiateur parisien.

M. Junot fut également président de la Maison de l'Europe de 1978 à 2003 et président de la Délégation générale à l'action artistique de la Ville de 1996 à 2002. Il fut député européen de 1981 à 1983, ainsi que conseiller général d'Ile-de-France de 1979 à 1986.

M. Junot était commandeur dans l'Ordre national de la Légion d'honneur, titulaire de la Croix de guerre 39-45, de la médaille des Engagés volontaires, de celle de la France libre et de celle de l'aéronautique, ainsi que détenteur de nombreuses distinctions étrangères.

Au nom du Conseil de Paris et en mon nom personnel, je vais exprimer à son épouse et à ses enfants, ses petits-enfants ainsi qu'à l'ensemble de sa famille, les condoléances de notre Assemblée.

(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).

Nous avons aussi appris le décès avec tristesse de M. Alain Griotteray le 30 août dernier. Il était ancien député, ancien conseiller municipal de Paris, ancien conseiller de la Seine, ancien conseiller régional d'Ile-de-France.

(Les conseillers se lèvent).

Alain Griotteray fut un résistant de la première heure. Agé de 18 ans, il compta parmi les organisateurs du défilé des étudiants et des lycéens du 11 novembre 1940 à l'Arc de triomphe, puis il appartint au réseau de renseignements Orion qu'il dirigea à partir de 1943. Enfin, il participa au combat pour la Libération de la France en 1944, en qualité de capitaine dans les commandos de parachutistes.

En 1959, il devint conseiller municipal dans le deuxième secteur, c'est-à-dire les 13e et 14e arrondissements. Puis il remplit les fonctions de rapporteur général du budget de la Ville de Paris. Par ailleurs, M. Griotteray fut maire de Charenton-le-Pont de 1973 à 2001, député du Val-de-Marne de 1967 à 1973 et de 1986 à 1997, conseiller général d'Ile-de-France de 1976 à 1986 ainsi que membre du Conseil économique et social de 1979 à 1985.

M. Griotteray était grand officier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur, titulaire de la Croix de guerre 39-45 avec palme, de la médaille de la Résistance et de la médaille des Evadés, grand officier de l'ordre de Léopold II de Belgique ainsi que de nombreuses autres distinctions étrangères.

Au nom du Conseil de Paris et en mon nom personnel, je veux exprimer à sa fille, à ses petits-enfants ainsi qu'à l'ensemble de sa famille, les condoléances de notre Assemblée.

(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).