Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DAC 305 - DEVE 149 - Subvention à l'association "Festival du Livre et de la Presse d'Ecologie" (18e). Montant : 4.000 euros. Voeu déposé par M. Ian BROSSAT et les éluEs du groupe communiste relatif à la subvention accordée à l'Association du Festival du Livre et de la Presse d'Ecologie.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2008


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 305 - DEVE 149, sur lequel le groupe communiste a déposé le v?u n° 46.

Ce projet de délibération est relatif à la subvention à l?association "Festival du Livre et de la Presse d?Ecologie" pour un montant de 4.000 euros.

La parole est à M. BROSSAT pour le groupe communiste.

M. Ian BROSSAT. - Effectivement, vous savez que le Festival du Livre et de la Presse d?Ecologie est organisé par une association qui existe depuis 2004. Elle poursuit un double objectif : d?abord, une sensibilisation aux problématiques environnementales et ensuite une volonté de développer la pratique de la lecture.

Ce Festival devrait se dérouler sur deux jours, les 22 et 23 novembre prochains. Ils prévoyaient de l?organiser au 104 et se heurtent à un problème que l?on a déjà abordé ici par le biais d'un v?u du groupe "Les Verts", le tarif prévu au 104, puisque l'association paierait en l?état autant qu'une entreprise privée traditionnelle.

Ce v?u vise donc à ce que la Ville intervienne afin que l'association puisse organiser son festival sans que cela ne vienne déséquilibrer un budget déjà difficile à tenir.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, M. GIRARD, en solo cette fois-ci.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - D'abord, il y a une bonne nouvelle dans le fait que Ian BROSSAT, le groupe communiste et le groupe "Les Verts" semblent partager avec le groupe socialiste, M.R.C. et les radicaux de gauche ce fil vert de l?écologie pour un ciment durable de notre majorité.

La Ville soutient donc le Festival du Livre et de la Presse d'Ecologie depuis 2004 à hauteur de 4.000 euros par an au titre de la culture, donc sur ma délégation.

A cette subvention s'est ajoutée cette année une subvention de 4.000 euros au titre des espaces verts, donc la délégation de Mme GIBOUDEAUX.

Le soutien de la Ville à l'association représente donc, si vous savez compter, 8.000 euros. M. GAUDILLÈRE confirme.

Pour cette sixième édition, nous nous réjouissons de voir que le Festival du Livre et de la Presse d?Ecologie a pris de l'ampleur. Son public étant plus nombreux, le Festival se déroulera cette année sur deux jours au lieu d'un jour les années précédentes. C'est un espace de 700 mètres carrés qui a été demandé au 104 pour accueillir le Festival.

Le Festival va louer les écuries Sud du 104 pour trois jours au total en comptant le montage et le démontage ; le prix au mètre carré est de six euros hors taxes pour les jours de l'exploitation, 60 % moins élevé pour les montages et les démontages.

Le coût total hors taxes s?élève à 12.356 euros.

La demande d'espace du festival dépasse largement les demandes habituelles des associations pour lesquelles un espace spécifique a été prévu aux 104 dans l'espace que nous appelons "le 5".

D'autre part, il est important de préciser que le festival a appliqué un tarif pour les stands des exposants. Il n'est donc pas totalement associatif dans le sens traditionnel du terme.

C'est pourquoi le tarif que le 104 a appliqué est, en effet, celui qui s'applique aux entreprises. Ce tarif peut encore être négocié avec l'équipe du 104 qui est prête à consentir une légère réduction, mais il est préférable, à ce stade, me semble-t-il, de maintenir à leur niveau les tarifs de location de l?établissement, car l'objectif de 30 % de ressources propres est difficile à atteindre.

Comme je le disais hier, la question de la politique tarifaire du 104 pourra bien sûr être réexaminée dans un an - je le disais à la présidente FOURNIER - après le bilan de la première saison d'ouverture.

Pour toutes ces raisons, le v?u de Ian BROSSAT et des élus communistes me semble un peu prématuré.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Monsieur GAREL, pour une explication de vote sur le v?u n° 46 ?

Je vous rappelle que le temps de parole est limité à une minute.

M. Sylvain GAREL. - Je ne le dépasserai pas.

Simplement pour dire que nous allons bien sûr voter ce v?u et que je suis un peu surpris des explications avancées par l'adjoint à la culture, parce que d'abord, vous parlez de prix hors taxes, mais le festival va payer toutes taxes, donc ce sont plus de 14.000 euros qu'il devra débourser, alors qu'on lui donne 8.000 euros de subvention, ce qui est complètement absurde.

Deuxièmement, les petites maisons d'édition qui sortent des livres d?écologie payent un tarif tout à fait limité pour pouvoir avoir des stands ; on n?est pas là dans une démarche commerciale ; il faut savoir que ces petits éditeurs ont bien du mal à gagner de l'argent et que s'ils sont là, c'est parce que les tarifs sont extrêmement bas. Ce n?est pas un salon des livres de cuisine, comme le disait ma collègue Danielle FOURNIER.

Je crois vraiment que l'on a atteint l'absurdité, c?est-à-dire que les contribuables parisiens ont payé fort cher, mais c?est tout à fait normal, la rénovation du 104. On donne des subventions tout à fait légitimes, et je suis satisfait de voir qu'elles ont doublé par rapport à l'année dernière, à une association qui fait un travail remarquable, mais par le prix de location de cette salle qui a été financée par les contribuables, cette association se retrouve en difficulté financière. On est là dans l'absurdité totale.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. Monsieur GIRARD, l?avis de l?Exécutif ?

M. Christophe GIRARD, adjoint, rapporteur. - Prématuré !

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Donc vous émettez un avis défavorable, si je comprends bien ?

M. Christophe GIRARD, adjoint, rapporteur. - Avis défavorable, parce que je trouve la proposition prématurée.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le voeu assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? 19 voix.

Contre ? 28 voix.

Abstentions ?

Le voeu est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 305 - DEVE 149.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DAC 305 DEVE 149).