Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

139 - QOC 2003-49 Question de Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris au sujet du projet d'aménagement des terrains Boucicaut (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"Un grand quotidien en date du samedi 11 janvier 2003 informe que "L'architecte et urbaniste Paul CHEMETOV a présenté le vendredi 10 janvier le futur visage du site de Boucicaut qui devra se reconstruire à l'horizon 2012".
Cet article indiquant que le projet Boucicaut portera sur 51.000 mètres carrés de construction, Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris de leur indiquer à quel moment il a entériné ce choix et pour quelles raisons il n'a pas saisi et consulté au préalable le Maire du 15e et les élus de l'arrondissement avant que cette décision ne fasse l'objet d'une présentation à la presse.
Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE et les membres du groupe U.M.P. souhaitent par ailleurs savoir :
- Pourquoi l'ensemble des élus du 15e arrondissement ne dispose toujours pas d'un récapitulatif complet et lisible de la totalité des documents présentés lors de la réunion tenue au Patronage laïque le 18 décembre 2002 ?
- A quel moment les mêmes élus disposeront d'éléments financiers suffisamment clairs et précis pour permettre une étude sérieuse du projet ?
- Pour quelle raison l'Exécutif municipal n'a pas cru opportun de mettre en place une procédure de Zone d'aménagement concerté, alors qu'il aurait été plus sérieux d'avoir recours à un tel dispositif pour une opération d'aménagement de cette ampleur et d'une telle longueur ?
Enfin, dans la mesure où il apparaît à la lecture de la presse que l'architecte à qui la Ville de Paris a confié la mission d'étude pour l'aménagement des terrains Boucicaut a affirmé que le 15e arrondissement "est sous-équipé en espaces verts et représente un véritable désert culturel", Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris s'il juge acceptable et normal que, dans le cadre de la mission pour laquelle il est rémunéré par les impôts des Parisiens, cet architecte manque à ce point de modération et semble ignorer l'existence des parcs Citroën, Brassens, Atlantique et Hauteclocque pourtant réalisés au cours de ces 15 dernières années ?
Les propos tenus par cet urbaniste s'inscrivent d'ailleurs en contradiction avec le vécu des habitants qui ont une appréciation nettement plus positive sur la qualité de vie dans le 15e, dans la mesure où lors des élections municipales de 2001 et lors des élections législatives de 2002, ils ont renouvelé massivement leur confiance aux élus de droite qui exercent leurs responsabilités au sein de cet arrondissement."
Réponse (M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint) :
"La priorité de la Municipalité pour l'aménagement des terrains de l'ancien hôpital Boucicaut est la réalisation, dans les meilleurs délais possibles, des équipements publics faisant défaut dans le quartier, en particulier une école polyvalente et une crèche, ainsi que des logements sociaux.
Je souhaite vous rappeler qu'une procédure de Zone d'aménagement concerté nécessite environ 10 mois d'études préalables, notamment pour réaliser une étude d'impact. Vous comprendrez que ces délais sont incompatibles avec une livraison rapide des équipements publics.
La Municipalité a donc décidé de procéder en deux temps pour l'aménagement de ce site.
Ainsi, en première phase, une convention d'aménagement sera signée avec la S.E.M.E.A.-XV sur les terrains dont la Ville de Paris est d'ores et déjà propriétaire. Ceci permettra la réalisation de l'école polyvalente, de la crèche, des premiers logements sociaux ainsi que le relogement de la Fondation Michèle-Darty, dans des délais raisonnables. Le bilan financier correspondant sera bien évidemment établi.
La seconde phase de l'opération concerne des emprises aujourd'hui occupées par l'E.P.A. Jussieu et qui se libéreront progressivement à partir de 2005.
La Municipalité est décidée à engager, ainsi que vous le souhaitez, une procédure de Zone d'aménagement concerté dont le périmètre sera prochainement déterminé, pour la réalisation de la seconde phase. Un état prévisionnel des produits et des charges exhaustif sera bien évidemment élaboré dans le cadre de cette Z.A.C., ce qui permettra de fournir des éléments financiers précis.
Je tiens ainsi à vous indiquer que rien n'est définitivement figé aujourd'hui s'agissant de la seconde phase et que la concertation va se poursuivre sur ce site, même si des premiers éléments de programme ont pu être examinés, avec notamment une part importante de logements sociaux pour répondre aux besoins des Parisiens.
Par ailleurs, je précise que la Municipalité a mis en place un comité de suivi et a organisé deux réunions publiques, où le maire du 15e arrondissement a toute sa place et peut s'impliquer comme il le souhaite. De plus, une exposition publique se déroule actuellement jusqu'au 7 février prochain afin de recueillir les observations des habitants.
La prochaine étape pour l'aménagement de ce site sera donc une délibération qui sera soumise au Conseil du 15e arrondissement puis au Conseil de Paris proposant :
- le bilan de la première phase de concertation ;
- une convention d'aménagement avec la S.E.M.E.A.-XV portant sur la crèche, la Fondation Michèle-Darty et les logements sociaux ;
- les modalités de la poursuite de la concertation proposant le lancement d'une procédure Z.A.C. ;
- une convention de mandat d'études avec la S.E.M.E.A.-XV pour la réalisation, notamment, d'une étude d'impact qui doit être jointe au dossier de création de Z.A.C.
Quant aux propos attribués à l'architecte Paul CHEMETOV, il ne m'appartient pas de les commenter."