Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

78 - I - Questions du groupe communiste.QOC 2003-73 Question de M. Jacques DAGUENET, Mme Catherine GÉGOUT et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant le "Palais de la Femme"

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"Lors de la séance du Conseil de Paris des 24 et 25 juin 2002, les élus communistes ont fait adopter un v?u concernant la situation du Palais de la Femme et des résidentes.
La Fondation de l'Armée du Salut envisage la réhabilitation du bâtiment "réhabilitation" qui devrait modifier d'une manière importante les capacités d'accueil.
Les résidentes en fin de contrat se voient refuser tout prolongement et n'ont aucune proposition de relogement de la part de l'Armée du Salut, ni de la Ville de Paris.
Le Conseil de Paris des 24 et 25 juin émettait notamment le v?u que M. le Maire de Paris interpelle la Fondation de l'Armée du Salut pour qu'elle s'engage à proposer un relogement aux résidentes en fin de contrat, à mettre en ?uvre tous les moyens nécessaires pour un véritable accompagnement social et que la Ville examine les possibilités de relogement social sur son parc, notamment pour les résidentes suivies par le Centre d'action sociale du 11e arrondissement.
A ces questions, aucune réponse n'a été apportée aux résidentes du Palais de la Femme. Il est d'autant plus urgent de répondre à leurs inquiétudes, qu'un certain nombre sont en grande difficulté et sont connues du Centre d'action sociale.
Aussi M. Jacques DAGUENET, Mme Catherine GEGOUT et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris de bien vouloir faire le point sur la suite donnée aux questions posées dans le v?u adopté en juin et des décisions prises."
Réponse (Mme Mylène STAMBOULI, adjointe) :
"Palais de la Femme.
Comme il l'avait déjà affirmé lors de l'adoption du v?u sur le même thème le 24 juin 2002, le Maire partage la préoccupation exprimée par les élus concernant le Palais de la Femme.
S'il apparaît indispensable de rénover ce bâtiment à l'architecture exceptionnelle mais aux normes de confort et de sécurité obsolètes, il importe néanmoins de veiller au maintien de la mixité sociale et à la mise en place d'un réel projet social.
C'est dans ce sens qu'un courrier cosigné par la Ville de Paris et l'Etat a été envoyé à l'Armée du Salut, insistant sur la nécessité d'élaborer un nouveau projet de rénovation du Palais de la Femme qui permette de conserver une capacité d'accueil proche de 400 places avec des normes de confort conformes à la réglementation au lieu des 200 prévues dans le projet initial, du fait notamment du transfert envisagé du siège social de l'Armée du Salut dans le Palais de la Femme. La Ville et l'Etat ont ainsi fait connaître leur désaccord quant à ce transfert.
L'opération de restructuration se traduira néanmoins par une réduction des capacités d'accueil existantes. C'est pourquoi la Ville est actuellement à la recherche d'un immeuble permettant, après restructuration, de créer des places nouvelles afin de compenser tout ou partie de cette réduction de capacité."