Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu en faveur de la libération d'Aung San Suu Kyi.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2003 [2003 V. 133]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 23 juillet 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 23 juillet 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Depuis le 30 mai dernier, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, dirigeante de la ligue nationale pour la démocratie (LND) en Birmanie, pacifiste déterminée qui n'a cessé de lutter pour la démocratie dans son pays, est détenue par la junte birmane, officiellement "pour sa propre sécurité".
Alors qu'elle revenait d'un meeting dans un village du Nord du pays, son convoi a été attaqué par des militaires du régime dans une extrême violence. Elle a alors été arrêtée ainsi que des membres et sympathisants de son parti. Depuis lors, elle est maintenue au secret et serait détenue dans la prise d'Insein, dans des conditions inhumaines, selon une loi qui permet la détention administrative sans jugement pendant cinq ans.
Cet acte de violence mobilise aujourd'hui l'ensemble de la communauté internationale (dont de nombreuses ONG, l'ONU, l'Union Européenne, les Etats-Unis, l'ASEAN...) qui lance des appels et exerce une pression pour une libération immédiate de Aung San Suu Kyi et des autres détenus politiques du régime birman.
En tant que capitale d'un pays défenseur de la démocratie et des droits de l'homme, Paris doit intervenir en faveur de la libération d'Aung San Suu Kyi et des autres prisonniers politiques de birmanie.
Aussi, sur proposition de M. Sylvain GAREL, Mme Anne LE STRAT et les élu(e)s du groupe "Les Verts" le Conseil de Paris,

Emet le v?u :

Que la Ville de Paris s'engage dans la mobilisation en faveur de la libération de Aung San Suu Kyi et des autres prisonniers politiques en Birmanie et que le Maire de Paris use de toutes ses prérogatives et de toute son influence pour favoriser leur libération.