Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

55 - Vœu déposé par M. Jean-François PERNIN et des membres du groupe U.D.F., visant à ce que les emprises de la Petite ceinture soient aménagées en coulée verte

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous en venons au v?u déposé par M. PERNIN qui va le présenter. Il s'agit des emprises de la Petite ceinture.
Je crois que nous en avons déjà parlé mais vous avez droit à un temps de parole convenable.
Je vous donne la parole, Monsieur PERNIN.
M. Jean-François PERNIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Ce sera très rapide. Effectivement nous avons évoqué ce matin l'avenir de la Petite ceinture. Je souhaitais donc que :"les emprises de la Petite ceinture soient aménagées en coulée verte réservée à la promenade, aux cyclistes et aux espaces de loisirs. Un tel v?u défendu depuis toujours pour l'avenir de ces terrains abandonnés par la S.N.C.F. depuis plus de vingt ans, est conforme aux promesses de la gauche plurielle en avril 2001 et aux affirmations du Maire de Paris qui a récemment rappelé "son attachement à ce projet" de coulée verte."
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur PERNIN.
M. CONTASSOT va vous répondre et donner le point de vue de l'Exécutif.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Monsieur PERNIN, sur le fond je crois qu'il n'y a pas de doute, vous le savez, vous l'avez dit d'ailleurs, vous l'avez rappelé ce matin devant le Maire, cela fait partie du programme de mandature.
Vous le savez également, la S.N.C.F. dit qu'elle pourrait éventuellement avoir des projets alternatifs mais pour l'instant cela reste du domaine du théorique et de l'étude. Cela étant, il y a également des problèmes d'ordre technique et je ne voudrais pas qu'on les sous-estime. Vous savez qu'il y a des endroits où faire une coulée verte n'est peut-être pas d'une évidence absolue, ne serait-ce que dans les immenses tunnels qui existent ou dans des zones où c'est relativement complexe d'un point de vue de l'organisation.
Aussi, je vous propose d'amender votre v?u et de le préciser en disant : "Le Conseil de Paris émet le v?u que les emprises de la Petite ceinture soient aménagées en coulée verte réservée à la promenade, aux cyclistes, en espaces de loisirs, à chaque fois que cela est possible", de manière à ce que l'on ne se dise pas qu'on le fera même si c'est techniquement impossible.
Mais sur le fond je suis évidemment tout à fait d'accord.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - M. NAJDOVSKI a demandé la parole pour une explication de vote.
M. Christophe NAJDOVSKI. - Il y a d'abord l'amendement.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Celui de l'Exécutif.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - C'est le v?u de l'Exécutif qui consiste à ajouter "à chaque fois que cela est possible".
M. Christophe NAJDOVSKI. - Il faudrait d'abord donner la parole à M. PERNIN.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je vous remercie de présider à ma place, je croyais que vous vouliez présenter une explication de vote mais je donne la parole à M. PERNIN sur cette proposition de l'Exécutif.
M. Christophe NAJDOVSKI. - Je ne sais pas si M. PERNIN souhaite maintenir son v?u.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Attendez, M. PERNIN a la parole. Je vous la donnerai pour une explication de vote si vous le souhaitez, c'est votre droit, comme président de groupe.
M. Jean-François PERNIN. - J'ai entendu ce qu'a dit M. CONTASSOT, il propose "à chaque fois que cela est possible", moi je propose que l'on remplace "à chaque fois que cela est possible" par "sauf sur les éventuels tronçons où apparaîtrait une impossibilité technique de la réaliser".
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Monsieur CONTASSOT ?
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Pas d'objection.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Monsieur PERNIN, vous pouvez répéter doucement votre proposition ?
M. Jean-François PERNIN. - "Le Conseil de Paris émet le v?u que les emprises de la Petite ceinture soient aménagées en coulée verte réservée à la promenade, aux cyclistes et aux espaces de loisirs sauf sur les éventuels tronçons où apparaîtrait une impossibilité technique de la réaliser".
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Bien ! Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole pour une explication de vote.
M. Christophe NAJDOVSKI. - Le v?u ainsi amendé retient notre approbation et donc le groupe des élus "Verts" votera pour ce v?u dans la mesure où c'est un v?u qui est conforme au contrat de mandature sur lequel notre majorité municipale s'est engagée.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Madame Catherine GÉGOUT, vous avez la parole pour une explication de vote, au nom du groupe communiste.
Mme Catherine GÉGOUT. - Une question : je suppose que tout cela s'inscrit dans l'orientation qui a déjà été définie à savoir que cela reste une préservation du patrimoine aménagé en coulée verte dans l'attente éventuelle d'autres destinations futures. On reste bien dans cette logique ?
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Ecoutez, je vais redonner la parole à M. CONTASSOT, mais je pense que nous parlons d'un v?u qui a été amendé de façon consensuelle par M. PERNIN et par M. CONTASSOT, il ne faut pas chercher des arrière-pensées. Nous allons voter sur le v?u tel qu'il est présenté.
M. Patrick TRÉMÈGE. - C'est important.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - M. CONTASSOT est toujours prêt à dialoguer donc il va répondre à cette interrogation.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Les choses sont relativement simples, la S.N.C.F. et R.F.F. ne sont pas vendeurs, nous ne pouvons pas décider à leur place de ce que sera la Petite ceinture dans 20 ans, 30 ans, 50 ans, voire plus. Pour l'instant il n'y a pas de projet de leur côté, nous en avons, alors, aménageons. Le jour où il y aura d'autres projets nous en discuterons, mais moi je ne discute pas de projets virtuels, alors qu'aujourd'hui il y a des possibilités réelles de faire une coulée verte.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Bien ! Une explication de vote de M. Patrick BLOCHE, au nom du groupe socialiste.
M. Patrick BLOCHE. - Une explication de vote très rapide : nous nous inscrivons dans les propos qui viennent d'être tenus par Yves. De v?u en v?u sur la Petite ceinture le groupe socialiste et radical de gauche reste cohérent avec l'engagement qui a été le nôtre lors de la campagne des élections municipales, celui d'atteindre un objectif qui pour nous est prioritaire, c'est-à-dire de faire de la Petite ceinture une coulée verte.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci.
Monsieur PERNIN, je crois que le débat est terminé mais vous souhaitez dire un mot, si vous voulez retirer votre v?u, vous pouvez, je ne crois pas que ce soit votre but.
M. Jean-François PERNIN. - Je veux dire que je suis tout à fait d'accord avec ce qui a été dit par Patrick BLOCHE et M. NAJDOVSKI. Je voudrais apporter une précision à M. CONTASSOT. Effectivement la Ville n'est pas propriétaire de la Petite ceinture. Mais la S.N.C.F. a accepté parfaitement que l'on fasse des aménagements en faveur de la promenade et des espaces verts sur ses emprises dans le 15e. Je ne vois pas pourquoi elle n'accepterait pas qu'on le fasse ailleurs notamment dans les 12e et 20e arrondissements.
M. Christian SAUTTER, adjoint président. - Je mets aux voix, à main levée, le voeu amendé de façon consensuelle par M. PERNIN avec l'approbation de l'Exécutif.
Qui est pour ce voeu ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le voeu amendé est adopté. (2003, V. 7).
M. Christian SAUTTER, adjoint président. - Nous allons nous séparer puisque nous avons achevé les travaux de la 4e Commission. Nous nous retrouvons demain, à 9 heures, pour les travaux de la 5e Commission. Je vous souhaite un bon dîner et une bonne soirée.