Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

160 - QOC 2003-2014 Question du Conseil du 10e arrondissement à M. le Maire de Paris sur la création d'un abri chauffé, puis d'un lieu d'accueil définitif pour les personnes démunies qui viennent prendre un repas chaud aux abords des gares de l'Est et du Nord (10e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"Depuis plusieurs années maintenant, les associations caritatives organisent sur le parvis de l'église Saint-Laurent, un accueil repas pour les personnes sans domicile ou les plus démunies. Or les conditions d'accueil de ces personnes sont des plus précaires et ce, quelles que soient les intempéries en période automnale ou hivernale. Cette situation est révoltante à juste titre, et c'est pourquoi les élus du 10e demandent à M. le Maire de Paris de rechercher une solution rapide pour que ces populations, déjà très défavorisées, puissent être accueillies sous un abri adéquat et chauffé.
Plusieurs propositions pourraient être étudiées ; par exemple, un baraquement provisoire ou une tente chauffée dans le petit square (angle des rues Saint-Martin et Saint-Laurent face aux Récollets). Cet endroit a l'avantage d'être à proximité des gares. Dans un deuxième temps, le Conseil du 10e arrondissement demande à M. le Maire de Paris d'étudier, avec les différents partenaires institutionnels et associatifs, l'implantation d'un lieu d'accueil définitif dans l'une des structures appartenant à la Ville ou à l'Etat ... Il pourrait aussi s'agir de la préemption d'un local commercial.
Les élus du 10e arrondissement demandent à M. le Maire de Paris s'il est possible de mettre en ?uvre d'urgence et à titre provisoire la création d'un abri chauffé pour les personnes démunies qui viennent prendre un repas chaud aux abords des gares de l'Est et du Nord. Et que soit étudiée, dans un délai court, l'implantation d'un lieu d'accueil définitif qui pourrait se situer dans tout bien propriété de la Ville de Paris, ou susceptible d'être acquis par l'exercice du droit de préemption. Le partenariat avec toute structure appartenant à l'Etat (ex. : S.N.C.F.) pourrait également être envisagé."
Réponse non parvenue.