Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

17 - II - Question d'actualité de M. Jean-François PERNIN, au nom du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris relative à la passerelle devant relier le parc de Bercy (12e) et la bibliothèque François-Mitterrand (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons à la question d'actualité du groupe U.D.F. relative à la passerelle piétonne devant relier la "terrasse du bord de l'eau" du parc de Bercy à la bibliothèque François-Mitterrand.
La parole est à Jean-François PERNIN.
M. Jean-François PERNIN. - Monsieur le Maire, dans les différents documents d'urbanisme qui sont proposés à notre réflexion, la passerelle piétonne devant relier "la terrasse du bord de l'eau" du parc de Bercy (12e) à la bibliothèque François-Mitterand, quai François-Mauriac dans le 13e, n'apparaît plus.
Or cette passerelle est un élément majeur pour l'avenir de Paris et de ses quartiers Est.
Elle permet, en effet, de relier deux arrondissements, deux quartiers en pleine mutation : Bercy et la Z.A.C. "Rive gauche". Elle est au c?ur d'une belle idée que nous avons proposée et toujours défendue : relier la bibliothèque François-Mitterand à un parc de 12 hectares et à une gare T.G.V. avec Meteor et R.E.R. et à différents quartiers nouveaux, avec leur animation et leur convivialité. Sans oublier le Faubourg-Saint-Antoine tout proche, en passant par le viaduc des Arts.
Quelle ville en Europe peut proposer un tel cheminement piétonnier ?
Lancé en décembre 1997 ce projet de passerelle Bercy-Tolbiac a naturellement suscité différents débats au sein de notre Assemblée. Le dernier a eu lieu en juin 2002 et la dépense nécessaire à sa réalisation a été imputée au budget d'investissement de la Ville. Depuis plus rien.
Monsieur le Maire, pouvez-vous nous indiquer le calendrier précis des travaux pour construire cette passerelle piétonne indispensable à l'avenir et au renouveau de Paris ?
Je vous remercie.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci, Monsieur PERNIN.
La parole est à Denis BAUPIN.
M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voudrais rassurer M. PERNIN. Nous avons évoqué ce matin au cours du débat sur le P.D.U. la place que nous comptions accorder aux circulations douces dans la Capitale à la fois pour diminuer les déplacements automobiles mais aussi pour assurer des liens apaisants entre les quartiers. De plus, à proximité de la Seine qui est un site majeur de la Capitale dont nous souhaitons valoriser la beauté, ce projet de passerelle permet de suppléer à des ruptures naturelles, le fleuve, ou liées à l'histoire, comme les voies S.N.C.F., nombreuses dans ces quartiers.
La passerelle Bercy-Tolbiac, comme vous l'avez indiqué, va permettre de répondre à ces objectifs de relier entre eux des équipements qui sont emblématiques du renouveau de l'Est parisien, avec des équipements publics très importants, le nouveau pôle universitaire de la Z.A.C. "Rive gauche", la bibliothèque François-Mitterand, le parc de Bercy, le P.O.P.B., beaucoup de sites qui sont très importants et qu'il convenait de relier entre eux.
Le parti architectural retenu est de Dietmar FEICHTINGER, architecte de réputation internationale. Cette passerelle sera, dès qu'elle sera construite, un élément majeur du patrimoine parisien. Actuellement nous en sommes aux dernières études techniques préalables et aux dernières discussions avec les responsables du Port autonome de Paris qui est propriétaire des emprises nécessaires à l'implantation des chantiers.
Je peux d'ores et déjà indiquer que l'appel d'offres ouvert pour la réalisation des travaux sera soumis au Conseil de Paris en mars ou en avril 2003, que le calendrier prévisionnel prévoit le démarrage des travaux au printemps 2004 et la livraison de la passerelle au tout début 2006. J'espère qu'avec ces éléments j'ai répondu à votre interrogation.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.
Apparemment cela convient. J'ai fait une bêtise à propos de la question précédente, j'étais sans doute troublé par un échange avec un Président de groupe, je n'ai pas vu que l'élue qui interrogeait aurait voulu reparler. Merci de votre compréhension. Je vous présente mes excuses.