Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

G Vœu relatif à l’expulsion programmée du Centre d’hébergement d’urgence et de stabilisation EMMAÜS - Pyrénées au 260 rue des Pyrénées dans le 20e arrondissement.

Déliberation/ Conseil général/ Février 2010 [2010 V 11]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le19 février 2010.

Reçue par le représentant de l?Etat le 19 février 2010.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

A l?issue de la campagne des Enfants de Don Quichotte sur le canal Saint-Martin, l?Etat a proposé à La Poste de mettre à disposition de l?association Emmaüs ses locaux du 260 rue des Pyrénées, ancien foyer postal, pour accueillir 50 de ces laissés pour compte et oubliés du droit au logement.

Ouvert depuis juin 2007 ce CHU accueille 50 personnes, hommes et femmes, en chambre particulière de type chambre d?étudiants. La convention d?occupation précaire est arrivée à son terme en mai 2009 et a été reconduite jusqu?en mai 2010.

La Poste semble ne pas vouloir prolonger ce bail au-delà de cette date, pour des raisons d?opportunités vraisemblablement immobilières. Ainsi au 30 avril prochain, 50 personnes en grande précarité, qui ont pu bénéficier d?un début de travail de réinsertion, risquent-elles de se retrouver jeter à la rue avec pour seul horizon, la soupe populaire, les nuits dans le métro, sous un porche à Nanterre ou autres foyers de nuit.

Nombre de ces personnes ont reçu un avis favorable à leur demande au titre de la loi DALO, alors même qu?elle a du mal à être appliquée sur le territoire Parisien, restant ainsi intention vaine.

Les éluEs du Conseil de Paris ne sauraient se satisfaire de cette situation à l?heure où notre pays ne cesse de s?enfoncer davantage dans la crise.

C?est pourquoi, sur la proposition de Mme Frédérique CALANDRA, M. Denis BAUPIN, Mme Fabienne GIBOUDEAUX et des élus du groupe Les Verts,

Emet le voeu que le Maire de Paris :

- interroge La Poste sur ses intentions concernant le devenir de ce local de 800 m² sur 5 étages ;

- intervienne auprès de La Poste afin d?obtenir qu?elle prolonge le bail accordé à Emmaüs pour la durée nécessaire à l?obtention de nouveaux locaux permettant de poursuivre l?action entreprise et en tous les cas de surseoir à la demande d?expulsion tant qu?aucun projet réel ne sera porté à sa connaissance ;

- que la Ville de Paris étudie la possibilité d?une préemption sur ce bâtiment en cas de vente de celui-ci afin d?y poursuivre une action sociale ;

- que La Poste incite l?Etat à chercher parallèlement un autre lieu équivalent à proposer à l?association Emmaüs pour lui permettre de poursuivre l?action entreprise ;

- demande à l?Etat de ne pas expulser.