Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

G Vœu relatif aux charges locatives des centres sociaux parisiens.

Déliberation/ Conseil général/ Février 2010 [2010 V 1]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le19 février 2010.

Reçue par le représentant de l?Etat le 19 février 2010.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

Considérant le rôle primordial des actions mises en ?uvre par les Centres sociaux dans l?implication citoyenne des habitants dans leur quartier d?implantation, dans le développement des solidarités et de l?accès aux droits particulièrement en faveur des Parisiennes et des Parisiens les plus défavorisés et notamment dans le schéma départemental de prévention et de protection de l?enfance ;

Considérant l?importance accrue de leurs interventions alors que les conséquences sociales de la crise économique s?aggravent à Paris ;

Considérant le désengagement de l?Etat dans l?aide financière aux centres sociaux parisiens, dont la participation dans le budget ne cesse de baisser depuis 2003 ;

Considérant la nécessité pour les centres sociaux de disposer de marges budgétaires accrues pour développer leurs activités ;

Considérant que le Département de Paris participe au fonctionnement des centres sociaux à hauteur de 3,5 Meuros, cette dotation ayant été augmentée de 800.000 euros en 2008/2009 ;

Considérant que s?ajoutent à cette dotation des financements complémentaires en fonction des actions menées (Français langue étrangère, petite enfance, Espaces publics numériques, accompagnement scolaire ?), ainsi que des aides exceptionnelles pour les soutenir en cas de difficultés ;

Considérant que le nouveau schéma départemental de prévention et de protection de l?enfance engage la collectivité parisienne sur un objectif volontariste de 6 nouveaux centres sociaux d?ici 2014 dont trois sont d?ores et déjà localisés dans les quartiers Rungis (13e), Binet (18e) et Mac Donald (19e) ;

Considérant le travail engagé en direction des bailleurs pour qu?il soit tenu compte de l?apport des centres sociaux dans la vie des quartiers et pour leur demander de procéder à des aménagements de loyers, en particulier pour les sept dont les loyers s?avèrent très élevés ;

Sur la proposition de l?Exécutif municipal,

Emet le voeu :

-que le Président du Conseil de Paris poursuive et renforce son intervention auprès des bailleurs parisiens et alerte une nouvelle fois le gouvernement sur les conséquences graves des baisses de financement de l?Etat à destination des centres sociaux en demandant une revalorisation importante et urgente de ces aides.