Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

152 - QOC 2003-66 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris sur l'éventuelle participation de la Ville de Paris aux travaux de restauration du château de Lunéville, endommagé par un incendie

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"L'incendie qui s'est déclaré au château de Lunéville, a ravagé un patrimoine inestimable : la chapelle, les salons d'apparat, l'appartement ducal et avec eux le musée des faïenceries et des ?uvres picturales exceptionnelles.
Un appel national doit être lancé tout prochainement pour recueillir les fonds nécessaires à la reconstruction du bâtiment et regrouper la documentation utile.
La Ville de Paris, fidèle à sa tradition, ne peut s'exclure du mouvement de solidarité.
Mme Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe Union pour la démocratie française souhaitent donc connaître à cet égard les intentions de la Municipalité ainsi que les formes de sa participation."
Réponse (Melle Sandrine MAZETIER, adjointe) :
"Tous les amoureux du Patrimoine ont été particulièrement affectés par l'incendie qui a ravagé et détruit plus du tiers du château de Lunéville, et notamment des éléments remarquables comme les appartements ducaux, la galerie des Trophées et la chapelle. Le feu a également détruit quelque 8.200 volumes de la bibliothèque militaire, dont la première édition des Lettres de Napoléon.
Souvent qualifié de "Versailles Lorrain", construit sur les plans de Boffrand, disciple de Mansart, par le Duc de Lorraine Léopold au tout début du XVIIIe siècle, embelli par Stanislas, roi de Pologne, le château de Lunéville est assurément une formidable et inestimable vitrine pour les collectivités territoriales, propriétaires de l'édifice.
C'est pourquoi, la Ville de Paris s'associera à la souscription nationale qui sera lancée par le Conseil général de Meurthe-et-Moselle."