Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

155 - QOC 2003-69 Question de M. Didier BARIANI et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris à propos des lacunes du site Internet de la Mairie de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"Le groupe Union pour la démocratie française souhaite savoir quelles mesures la Mairie de Paris entend prendre pour faire de son site Internet Paris.fr le véritable portail interactif au service des Parisiens qu'il est loin d'être aujourd'hui.
En effet, alors que le nombre de foyers parisiens ayant accès à Internet ne cesse d'augmenter et que ceux-ci souhaitent bénéficier d'une information municipale en temps réel mais aussi éviter, via le service municipal Internet, des démarches inutiles, le site Internet Paris.fr ne répond pas à ces exigences.
Relativement complet s'agissant de l'information et de la promotion des activités et services de la Municipalité, ce site est en revanche indigent en matière d'interactivité et de fourniture concrète de services au public.
Plus grave, des services autrefois accessibles via le bon vieux serveur minitel 36-15 Paris ou certains numéros d'appel téléphonique ne le sont plus via le serveur Internet !
Ainsi par exemple, alors que la propreté est affichée comme une priorité de la Municipalité, un Parisien se connectant sur le site Paris.fr dans l'espoir d'obtenir l'enlèvement d'objets encombrants, devra pour ce faire, accomplir des démarches interminables et décourageantes : connexion au chapitre environnement du site qui renvoie sur l'indication du numéro de téléphone central de la Mairie de Paris (0.800.75.75) numéro payant, qui vous relie ensuite mais aux heures ouvrables seulement sur les services de la propreté de l'arrondissement...
Il en est de même pour un Parisien souhaitant procéder à une réservation d'un court de tennis par Internet qui se verra proposer dans le chapitre sports de ce site de se connecter au serveur minitel 36-15 Paris alors qu'il n'aura sans doute plus de minitel !"
Réponse (Mme Danièle AUFFRAY, adjointe) :
"Le site Internet de la Ville a été conçu à l'origine (1997) davantage comme une simple vitrine institutionnelle de la Ville de Paris que comme un outil d'information pratique et d'échange avec les Parisiens. Depuis avril 2001, la nouvelle équipe municipale met en ?uvre une politique ambitieuse de développement du site, à la hauteur des enjeux de l'Internet à Paris.
1) Une première rénovation est intervenue en 2002 avec la mise en place d'une nouvelle charte graphique, plus moderne et fonctionnelle. L'ergonomie du site, la facilité de navigation et l'accessibilité aux informations ont été considérablement améliorées. Des nouveaux contenus sont venus enrichir le site et d'autres sont en préparation : agenda sportif, guide pour les démarches des associations, rubrique sur la fiscalité locale, création de vraies rubriques actualités dans tous les domaines, etc.
L'interactivité du site est désormais un axe majeur du développement. Il est d'ores et déjà possible d'adresser directement un mail au Maire de Paris, et cette possibilité sera étendue progressivement aux adjoints au Maire. Autre innovation, le centre d'appel de la Ville, "Paris Infos Mairie", est désormais accessible par mail et répond dans des délais très courts à l'ensemble des questions des internautes.
Dans le même temps, des sites ont été créés pour les mairies d'arrondissement, et les outils nécessaires à leur animation mis à la disposition des mairies ; celles-ci disposent ainsi d'un nouvel outil de proximité et d'échange avec les citoyens.
2) A l'automne 2003, une nouvelle version du site, entièrement refondue, sera mise en ligne comprenant de nouveaux services et contenus. Il s'agira notamment de moderniser l'outil de publication Internet pour disposer d'un site en pages dynamiques. Le projet est d'envergure pour un site qui compte plus de 30.000 pages. Cette nouvelle version permettra d'améliorer encore l'interactivité du site, avec la mise en place de modules de "Chats" et de forums de discussions qui permettront de relayer en ligne les concertations publiques effectuées notamment à l'occasion des grandes opérations d'aménagement (PLU, Tramway, etc.).
Les internautes parisiens pourront également suivre, en direct, les débats du Conseil de Paris, grâce à une retransmission audio sur Internet de la séance du Conseil. Il s'agira là d'une évolution tout à fait importante pour la démocratie locale.
3) Administration électronique :
Outil d'information en temps réel et en continu "Paris.fr" a aussi vocation à devenir un outil au service de la vie quotidienne des Parisiens. Le développement d'une véritable administration électronique constitue un enjeu essentiel que l'équipe municipale a intégré au travers du programme PARVI (Paris Ville numérique). L'ambition est de mettre en place un guichet numérique, espace dédié sur le site, sur lequel les Parisiens pourront progressivement effectuer la plupart des démarches administratives.
Dans cette perspective, "Paris.fr" a entamé une collaboration avec www.service-public.fr, dans le cadre d'un projet national piloté par la Caisse des dépôts et consignation. La mise en ligne en mars 2003 de ce nouveau service fera du site un portail offrant aux Parisiens, l'accès à l'ensemble des informations sur les droits et démarches administratives, qu'elles soient nationales ou locales.
Dans le même temps, un chantier administration électronique a été lancé au sein de l'administration parisienne : il se concrétisera dans un premier temps (fin 2003) par la mise à disposition de l'ensemble des formulaires de la Ville en téléchargement sur paris.fr puis progressivement par le développement de nombreux téléservices proposés aux Parisiens ou aux acteurs locaux : associations, entreprises. Concernant ces dernières, une première étape vient d'être franchie avec la mise en ligne des Avis d'appel publics à la concurrence. Bien entendu il est prévu de porter sur Internet, les services actuellement proposés sur minitel (réservation de tennis et délivrance des notices d'urbanisme).
Le développement d'une administration électronique qui répond à une double exigence d'amélioration des services aux usagers et d'adaptation de l'administration aux outils modernes de communication constitue donc un des chantiers importants de la mandature."