Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la végétalisation des toitures et des terrasses à Paris.

Déliberation/ Conseil municipal/ Décembre 2002 [2002 V. 163]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 9 janvier 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 9 janvier 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Un des objectifs de la majorité municipale est d'améliorer la qualité du cadre de vie des citoyens parisiens.
La végétalisation des toitures est un des moyens qui peut être pris en considération dans les aménagements de l'espace public programmé, afin d'embellir la ville.
La végétalisation des toitures présente de multiples avantages :
- Une valeur esthétique : le verdissement des toitures est un moyen simple et économique pour embellir la Ville de Paris.
- Une amélioration de la qualité de vie écologique :
- La végétalisation horizontale contribue à réintroduire de la nature dans la ville en augmentant la diversité des biotopes à l'échelle du quartier, voire de la ville. Ce moyen technique participe à la constitution d'un réseau de corridors écologiques, favorables à la continuité biologique (circulation des animaux et des végétaux via ces habitats et niches écologiques nouvellement créés).
- La toiture végétalisée permet de réguler les eaux de pluie en retenant 50 à 100 % des précipitations. Cela évite ainsi l'engorgement des canalisations et du réseau d'assainissement lors de violents orages, tout en sécurisant le bâti par l'imperméabilité adéquate du support.
- La toiture végétalisée constitue un véritable poumon vert dans la ville. Elle libère de l'oxygène et fixe le CO2, combat la sécheresse, charge l'air en ions positifs, capte des poussières et absorbe les vibrations et le bruit.
- Cette restitution à la nature du sol occupé par le bâtiment contribuera à la réduction de l'empreinte écologique de Paris, récemment calculée par le WWF et qui aboutit à un chiffre légèrement supérieur à la moyenne nationale.
- Certains aménagements peuvent également faire de ces terrasses des lieux de vie supplémentaires pour les occupants du bâtiment.
- La protection du bâtiment :
- La toiture végétalisée apporte une protection thermique et phonique au bâtiment.
- Elle protège aussi la membrane d'étanchéité contre les agressions, notamment celles des UV, et permet ainsi d'en prolonger la durée de vie.
En généralisant ce procédé, la Ville de Paris aura une action suivie reposant sur un principe d'unité et de cohérence. C'est pourquoi il faut prévoir la végétalisation des toitures et des terrasses chaque fois que possible. D'autant que la Ville de Paris accuse un retard relativement important par rapport aux plus grandes villes françaises et européennes où les initiatives se multiplient.
Ainsi, dans le cadre de l'élaboration du Plan local d'urbanisme, cette dimension devrait être intégrée systématiquement dans les projets de construction nouveaux. Les complexes sportifs, les écoles, les logements sociaux, et autres bâtiments des services municipaux devront intégrer tout particulièrement cette nouvelle orientation.
Sur la proposition de Mme Nicole AZZARO et des membres du groupe "Les Verts", et sur la proposition de M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, au nom de l'Exécutif,

Emet le v?u :

D'étudier le lancement d'un programme de végétalisation horizontale (toitures, terrasses, etc.), l'intégration de cette démarche dans l'ensemble des opérations de constructions, d'aménagement et de réhabilitation de la Ville, et sa traduction dans une prescription du Plan Local d'Urbanisme.