Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

151 - QOC 2003-65 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris au sujet des cartes de vœux reçues par les Conseillers de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2003


Libellé de la question :
"Comme chaque année, les Conseillers de Paris viennent de recevoir leurs cartes de v?ux.
De nombreuses réactions se sont d'ores et déjà manifestées sur l'image retenue et sa symbolique.
Ce à quoi il faudrait ajouter la mauvaise qualité d'impression des fac-similés, le volet papier auparavant inséré qui n'existe plus...
Mme Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe Union pour la démocratie française conscients du souci d'économie qui anime l'Exécutif, aimeraient que l'on revienne à une simplicité qui conviendrait mieux à l'ensemble des élus du Conseil de Paris et à une représentation graphique qui soit plus emblématique de la Capitale."
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"Vous vous inquiétez du choix graphique et de la qualité d'impression des cartes de v?ux destinées aux élus pour la nouvelle année.
En ce qui concerne la qualité d'impression, je n'ai pas constaté moi-même de défauts de celle-ci et jusqu'à présent aucun élu ne s'est manifesté sur cette question.
Il est cependant probable qu'au vu du tirage important quelques exemplaires, comme c'est toujours le cas, aient présenté une qualité médiocre. De plus, la suppression du volet papier participait à la volonté de simplification que vous revendiquez.
Pour ce qui est du choix de la photo, celui-ci sera toujours contestable dans la mesure où il doit satisfaire 163 Conseillers de Paris. En revanche, je ne pense pas, contrairement à vous, qu'illustrer cette carte de v?ux par un visuel montrant des Parisiens à l'occasion de l'opération "Paris, piétons, vélos" (mise en place depuis de nombreuses années) avec pour décor la Conciergerie et la Seine ne soit pas emblématique de la Capitale."