Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

62- QOC 96-293 Question de MM. Henri MALBERG, Pierre MANSAT, Mmes Martine DURLACH, Gisèle MOREAU et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris sur l'attribution du nom "Commune de Paris" à l'actuelle place de Ménilmontant (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. -Nous passons à la question suivante concernant l'attribution du nom "Commune de Paris" à l'actuelle place de Ménilmontant (20e).
Elle est ainsi rédigée :
"En ce moment est célébré le 125e anniversaire de la Commune de Paris.
Partout où des initiatives culturelles, historiques ou commémoratives ont été prises, elles connaissent un grand succès.
Or, Paris n'a toujours ni rue, ni place portant le nom de Commune de Paris.
Le groupe communiste a posé cette question à de multiples reprises.
Aussi, MM. Henri MALBERG, Pierre MANSAT, Mmes Martine DURLACH, Gisèle MOREAU et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris les mesures qu'il compte prendre pour attribuer le nom d'une place "Commune de Paris" à un endroit tout à fait significatif de la Capitale, en l'occurrence la place de Ménilmontant (20e), dont une photographie de l'époque montre que sa physionomie générale n'a pas changé depuis la Commune."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint.
La prochaine Commission d'examen des projets de dénomination des voies, places et espaces verts se tient le 1er juillet prochain ; l'ordre du jour en a été arrêté et a déjà été envoyé aux maires d'arrondissement concernés.
Il n'est pas envisageable, dans ces conditions, de soumettre cette proposition à la prochaine commission.
Par ailleurs, je tiens à rappeler qu'il est d'usage de ne pas débaptiser les voies parisiennes en raison des divers inconvénients qui en résulteraient. La place de Ménilmontant en l'occurrence, a été ouverte par un premier décret datant de 1851. Célèbre par son église (Notre-Dame-de-la-Croix), elle rappelle le quartier le plus peuplé de l'ancien village de Belleville. Un changement de dénomination affecterait nombre de riverains, d'habitants du 20e arrondissement et de Parisiens en général.
De plus, il existe à Paris plusieurs rues rendant hommage à des membres de la Commune :
-rue Gustave-Courbet (16e) ;
-boulevard Auguste-Blanqui (13e) ;
-rue Ferdinand-Gambon, justement dans le 20e ;
-rue Jean-Baptiste-Clément (18e) ;
-rue Jules-Vallès (11e) ;
-rue Eugène-Varlin (10e) ;
-rue Charles-Delescluze (11e) ;
-rue Arthur-Ranc (18e) ;
-rue Benoît-Malon (14e) ;
-rue Edouard-Vaillant (16e).