Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

48- QOC 96-256 Question de M. Jean-Philippe HUBIN à M. le Maire de Paris relative au stationnement aux abords de la Tour Eiffel (7e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. -Nous passons à la question orale de M. HUBIN relative au stationnement aux abords de la Tour Eiffel (7e).
En voici la teneur :
"Le stationnement, aux alentours de la Tour-Eiffel, a été au centre d'une polémique publique qui s'est récemment terminée par la reconnaissance du caractère public du Champ-de-Mars (7e) et par l'adoption de dispositions permettant de supprimer le stationnement illicite de certaines catégories de personnes n'ayant aucune raison de bénéficier de privilèges particuliers dans ce domaine.
Néanmoins, reste posée la question de l'existence de baraques de chantier disposées dans les allées cavalières, aux alentours de la Tour-Eiffel, de façon particulièrement inesthétique et inappropriée.
La direction de la Tour-Eiffel a déposé un projet très intéressant d'aménagement du sous-sol, entre les quatre piliers de la Tour, qui permettrait à cette occasion de régler le problème de ces baraques de chantier et, peut-être, de contribuer aussi au meilleur stationnement autour de la Tour-Eiffel.
M. Jean-Philippe HUBIN souhaiterait savoir où en est ce projet et à quel rythme la Municipalité compte le mener à bien."
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Le stationnement des autocars et des véhicules légers aux abords de la Tour Eiffel fait l'objet d'études poussées.
Celles-ci concluent à la faisabilité d'une gare routière pour les cars, sous une partie du stade Emile-Anthoine, située à proximité du monument. Pour implanter un parc de véhicules légers, deux sites ont été examinés, sous le stade Emile-Anthoine ou sous le quadrilatère de la Tour Eiffel.
Les choix entre ces deux solutions n'est pas arrêté et dépend de l'examen approfondi en cours.
Par ailleurs, dans le cadre de l'opération "Vigipirate", les avenues Gustave-Eiffel, Octave-Gréard et Sylvestre-de-Sacy ont été fermées à la circulation publique et au stationnement des autocars. Dans ces voies, du stationnement illicite est constaté.
La saison touristique d'été débutant, la réouverture de ces voies à la circulation et le rétablissement du stationnement payant des autocars ont été décidés par la Préfecture de police, qui demeure seule compétente pour faire respecter la réglementation en vigueur.
Enfin, les baraques de chantier signalées par l'intervenant appartiennent à des entreprises travaillant pour le compte de la Société nouvelle d'exploitation de la Tour-Eiffel, à qui il sera demandé de vérifier la nécessité de leur maintien sur le site.