Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

6- Dépôt des questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. LE MAIRE DE PARIS. -Mes chers collègues, avant de suspendre la séance, je vous informe que je suis saisi des quatre questions d'actualité suivantes :
Une question du groupe "Rassemblement pour Paris" sur l'initiative prise par M. le Maire du 20e arrondissement de signer une "charte de coopération entre la municipalité de Montreuil et celle du 20e arrondissement de Paris".
Une question de Mme SCHNEITER sur le Comité antipollution. En voici le texte :
"Le Comité antipollution a organisé un premier barrage antipollution le mercredi 19 juin afin de libérer la rue Réaumur de la circulation automobile près d'une heure entre le métro Sentier et le boulevard Sébastopol.
Monsieur le Maire, les associations, les habitants de ce quartier, qui est un "haut lieu" de l'anarchie automobile et de la pollution, vous demandent de réduire de 50 % la circulation rue Réaumur par la création d'une double voie entièrement réservée aux bus, aux taxis et aux vélos et de transformer le Sentier en zone piétonne comme le quartier Montorgueil.
Des élus du Conseil de Paris n'étaient présents à cette manifestation que M. SCHAPIRA, élu socialiste et moi-même. Cela montre combien l'ensemble du Conseil de Paris se désintéresse de ces problèmes de pollution qui empoisonnent la vie quotidienne de milliers d'habitants.
Monsieur le Maire, pouvez-vous aujourd'hui me dire si vous acceptez de prendre en compte rapidement les revendications bien modestes de ces habitants".
Une question du groupe communiste sur "le "projet 2000" soumis au Conseil d'administration de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, demain mardi 25 juin".
La dernière émane du groupe socialiste, dont voici le texte : "Après l'immense succès remporté par la Gay Pride, qui cette année, avait placé le "Contrat d'union civile et sociale" au coeur de ses revendications, nous demandons au Maire de Paris que des certificats de vie commune soient désormais délivrés dans les 20 mairies d'arrondissement".
La séance est suspendue.