Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu concernant l’avenir du Théâtre de Verre, squat artistique.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2007 [2007 V. 164]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 11 juillet 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 11 juillet 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Le Théâtre de Verre, installé depuis octobre 2004 dans un entrepôt appartenant à la SNCF dans le 10e, compte les jours avant son éviction par le propriétaire, et ce malgré les interventions des habitantEs, des éluEs et la médiation de la Ville.

La démarche du Théâtre de Verre, plus de 60 artistes et un millier d?adhérents, consiste à occuper et faire vivre les friches urbaines tant qu?elles sont friches, en les ouvrant sur le quartier et en prenant l?engagement, une fois un projet de construction lancé, de se déplacer. Dans le quartier si c?est possible, un peu plus loin sinon.

Dans cet état d?esprit, l?association, faisant la preuve de sa bonne volonté, va certainement accepter la solution proposée par la Ville malgré le fait que celle-ci ne corresponde ni à leurs besoins ni à leurs activités. Cette proposition, ne permet pas d?accueil du public et de par sa taille ne permet pas non plus aux artistes du Théâtre de Verre de continuer leurs activités artistiques. Elle est par ailleurs présentée comme temporaire, mais dure deux ans. Or, les artistes du Théâtre de Verre vivent de la vente de leurs oeuvres et risquent de se retrouver rapidement sans ressource.

Il est pourtant admis par la municipalité que les squats artistiques sont une richesse culturelle pour la Ville et que cette forme d?expression artistique mérite une attention toute particulière.

C?est pourquoi sur proposition de Mme Véronique DUBARRY et des éluEs du Groupe Les Verts,

Emet le voeu :

- qu?une solution d?hébergement soit recherchée par la Ville respectant les demandes de l?association en matière de superficie (minimum permettant à la fois l?accueil du public, environ 200 personnes, et les installations des artistes) et de délai (ramené à 9 mois).