Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

46- QOC 96-254 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police sur les mesures à prendre en ce qui concerne la protection des personnes âgées pendant la période estivale.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. -La question suivante de Mme GIAZZI, MM. LEBAN et CANE à M. le Préfet de police a trait aux mesures à prendre en ce qui concerne la protection des personnes âgées pendant la période estivale.
En voici le texte :
"Lors de la saison estivale, période favorable aux cambriolages dans le 16e arrondissement, de nombreuses personnes âgées se retrouvent isolées et sont souvent victimes d'escrocs se faisant passer pour des facteurs, des plombiers, voire même des policiers.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE demandent à M. le Préfet de police les mesures qu'il compte prendre pour informer et protéger ces personnes âgées et s'il existe un numéro vert susceptible de répondre à leurs questions et inquiétudes."
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. -La Préfecture de police s'attache tout spécialement à prévenir et à combattre ces formes de délinquance qui touchent les personnes les plus vulnérables, au premier rang desquelles figurent les personnes âgées.
Dans le domaine de la prévention, qui revêt une importance essentielle, son action s'exerce dans plusieurs directions.
A l'approche de la période estivale, les îlotiers de la Direction de la Sécurité publique ont un rôle privilégié dans la diffusion d'informations et de conseils aux personnes âgées, dans le cadre de leur mission de proximité.
En outre, le service information et sécurité du Cabinet du Préfet de police a conçu et réalisé une brochure d'information à l'attention des personnes âgées, qui est disponible dans les commissariats.
Ce document contient de nombreuses recommandations pratiques pour se prémunir contre les tentatives d'agression, les cambriolages et les vols par ruse ou à la fausse qualité, ainsi que les numéros de téléphone des commissariats d'arrondissement, qui peuvent être joints 24 heures sur 24.
J'ajoute qu'une cassette vidéo a été également réalisée par le service information-sécurité qui traite spécifiquement des vols à la fausse qualité. Cette cassette a été largement diffusée dans les clubs et associations de personnes âgées de la Capitale.
La répression de ces délits fait, par ailleurs, l'objet d'un suivi extrêmement attentif de la part des services de police judiciaire.
Au sein de l'état-major de la Direction de la police judiciaire, un groupe est spécialement chargé de faire la synthèse des éléments recueillis sur ce type d'infractions.
La Brigade de répression du banditisme les exploite pour constituer une documentation portant notamment sur le mode opératoire et le signalement des auteurs, ce qui facilite le travail de voie publique et d'initiative réalisé en ce domaine.
Grâce à cette action persévérante, le groupe des vols à main armée et les groupes de flagrant délit de la Brigade de répression du banditisme ont obtenu, au cours des derniers mois, plusieurs succès. Parmi les plus récents, on peut citer l'interpellation, le 18 mars dernier, porte de Saint-Ouen, de deux escrocs, auteurs d'un vol au préjudice d'un homme âgé de 72 ans, en se faisant passer indûment pour des commerçants.
Le 21 mars, il était procédé à l'arrestation d'un individu qui s'était emparé des économies de deux personnes âgées de 88 et 84 ans, après s'être présenté comme représentant d'une société de vente par correspondance.
Enfin, le 29 mai dernier, étaient interpellés en flagrant délit, place de la porte Maillot, deux individus convaincus de plusieurs vols à la fausse qualité au préjudice de personnes âgées.
Enfin, il faut rappeler que l'opération "tranquillité-vacances", reconduite cette année du 24 juin au 15 septembre, vise prioritairement à prévenir les cambriolages et les délits de voie publique et s'inscrit pleinement dans la politique de développement d'une police de proximité, au profit notamment des personnes âgées.