Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

41- QOC 96-305 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police relative à l'insécurité qui règne dans l'aire de jeu de la Plaine de Bagatelle (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. -La question suivante de M. Claude GOASGUEN est relative à l'insécurité qui règne dans l'aire de jeu de la Plaine de Bagatelle (16e).
En voici le texte :
"Les enfants des écoles publiques et privées du 16e arrondissement rencontrent de nombreux problèmes liés à l'insécurité, lors de leurs activités sportives dans l'aire de jeu de la plaine de Bagatelle.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Préfet de police s'il ne serait pas possible d'accroître la surveillance de ce parc par des rondes de police plus fréquentes."
La parole est à M. le Préfet de police.

M. LE PRÉFET DE POLICE. -L'évocation des problèmes de sécurité rencontrés par les enfants des écoles, lors de leurs activités sportives dans l'aire de jeux de Bagatelle, a d'autant plus retenu l'attention de mes services que toutes les difficultés touchant au milieu scolaire figurent au premier rang de leurs priorités.
Les fonctionnaires de la Sécurité publique et de la Police judiciaire ont reçu pour instructions de veiller à ce que les incidents de toute nature concernant les enfants et les adolescents portés à la connaissance des services de police fassent l'objet d'une procédure quel que soit leur niveau de gravité, ceci afin, notamment, d'adapter en permanence l'action préventive et répressive à la physionomie des sites concernés.
La lecture des plaintes enregistrées par la Police judiciaire et des rapports des fonctionnaires de la Sécurité publique du 16e arrondissement, chargés de la surveillance du secteur de Bagatelle, fait apparaître que celui-ci ne semble pas confronté à une recrudescence de faits délictueux.
Les fonctionnaires de l'antenne de Neuilly du service départemental de Police judiciaire des Hauts-de-Seine n'ont pas été amenés à recueillir récemment de plaintes de la part des élèves de cette commune limitrophe, sur laquelle est implanté un groupe scolaire à proximité immédiate de la plaine de Bagatelle.
Plus qu'une aire de jeux, celle-ci est une immense pelouse servant de terrain de football, disposant même de vestiaires à l'intérieur d'un pavillon, situé en retrait sur l'allée du bord de l'eau.
En règle générale, ces vestiaires ne sont jamais laissés sans surveillance lorsque le terrain est occupé par un groupe d'élèves.
Il est toutefois possible que des vols y aient été perpétrés sans que les services de police en soient informés.
Les inquiétudes exprimées au travers de votre question ont toutefois été prises en considération et les services de police ont été invités à redoubler de vigilance dans cette partie du bois de Boulogne et à y intensifier leurs surveillances.