Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

52- QOC 96-264 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris à propos de la Z.A.C. "Paris-Seine-Rive gauche" (13e) et des implantations d'entreprises sur le site de Bercy (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. -Nous passons à la question de M. SARRE à M. le Maire de Paris concernant la Z.A.C. "Paris-Seine-Rive gauche" (13e) et des implantations d'entreprises sur le site de Bercy (12e).
En voici le texte :
"L'incendie du siège parisien du Crédit Lyonnais conduit cette banque à rechercher de nouveaux locaux. Des négociations semblent en cours entre la Générale des Eaux et le Crédit lyonnais pour une implantation sur 30.000 mètres carrés à La Défense et M. le Maire de Paris a écrit au Président de la banque pour lui signaler l'existence de surfaces disponibles dans les Z.A.C. "Bercy" et "Paris-Seine-Rive gauche".
Ce souci de maintenir dans Paris des emplois est tout à fait louable et M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens souhaitent connaître l'état actuel de ces négociations avec le Crédit Lyonnais ainsi que les conditions financières qui lui sont proposées.
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens voudraient enfin savoir comment la Ville de Paris compte remplir la Z.A.C. "Paris-Seine-Rive gauche" tout en proposant aux sociétés à la recherche de locaux d'autres sites d'implantation dont le remplissage, sans être total, est tout de même plus avancé.
N'a-t-on pas la preuve, par cette proposition portant à la fois sur le site de Bercy et sur celui de Paris-Seine-Rive gauche, de l'erreur de départ de la Municipalité parisienne qui a lancé deux Z.A.C. concurrentes aussi bien desservies et se faisant face ?"
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint.
L'incendie du siège social du Crédit Lyonnais impose à l'établissement de reconstituer les infrastructures immobilières et techniques nécessaires à son fonctionnement.
Ses dirigeants ont donc pris l'initiative de contacts avec tous les interlocuteurs publics ou privés, susceptibles de présenter des propositions, apportant des éléments de réponse, partielle ou totale, à l'enjeu majeur auxquels ils doivent faire face.
Il est donc normal que des contacts se soient en particulier établis avec la S.E.M.A.P.A., société d'économie mixte chargée de l'aménagement de "Paris-Seine-Rive gauche", et la société "Zeus", aménageur privé du site de Bercy.
Le Maire de Paris, ainsi que cela a déjà été exposé devant ce Conseil, a fait connaître au Président du Crédit Lyonnais son objectif prioritaire de voir maintenu sur le territoire de la Capitale le siège de l'Etablissement, dans des conditions compatibles, tant avec la meilleure organisation des services, qu'avec les perspectives de développement économique tracées par la Ville, notamment sur "Paris-Seine-Rive gauche".
Cette préoccupation a été portée à la connaissance du Gouvernement. Les services municipaux restent en contact permanent avec les responsables du Crédit Lyonnais.