Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

83 - 2002, DVD 35 - Projet d'infrastructure de transport en commun dans Paris : prolongement de la ligne de tramway T2 de la station Issy-Val-de-Seine (commune d'Issy-les-Moulineaux - Hauts-de-Seine) à la porte de Versailles (15e). - Accord sur les modalités de la concertation proposée par le S.T.I.F

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 35 concernant le projet d'infrastructure de transport en commun dans Paris : prolongement de la ligne de tramway T2 ; accord sur la concertation proposée par le S.T.I.F.
M. GOUJON a la parole.
M. Philippe GOUJON. - Cela a l'air de vous faire plaisir.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - C'est un constat.
M. Philippe GOUJON. - Oui, Monsieur le Maire, après la confirmation par l'actuelle Municipalité du choix de l'équipe précédente de l'implantation d'un tramway sur le boulevard des Maréchaux, nous sommes saisis du projet de prolongement du Trans Val-de-Seine décidé récemment par le S.T.I.F. Et même s'il faut être très attentif pour éviter doublons et redondances avec le TMS, assurer la meilleure articulation et mise en cohérence possible entre les deux réseaux, l'altoséquanais et le Parisien, et limiter les nuisances de toutes sortes qui pourraient résulter d'un maillage aussi dense, nous sommes bien sûr satisfaits en tant qu'élus du 15e d'avoir pu obtenir un tracé au sud du périphérique.
Si nous sommes favorables à ce nouveau projet, même si son utilité est contestée par certains, de nombreuses questions restent néanmoins posées, des questions techniques.
D'abord où en est le projet d'aménagement en coulée verte de la Petite ceinture désormais libérée et qu'avait d'ailleurs présenté l'ancienne Municipalité parmi ses grands projets ?
Deuxièmement ce nouveau tracé ne risque-t-il pas d'isoler la plaine de Vaugirard et d'enclaver sinon d'étouffer le Parc des Expositions coincé entre les deux, T2 et TMS ?
Plusieurs de ses accès étant neutralisés ne renverra-t-on pas une partie de la circulation automobile et des poids-lourds, pour les livraisons vers le boulevard extérieur et les rues du 15e ? Je précise aussi qu'aucun plan n'est joint à ce mémoire, ce qui rend son examen difficile, et c'est dommage qu'on n'y ait pas pensé.
Quelle sera la nature, l'importance, le volume de la station terminus du T2 porte de Versailles ? L'emprise nécessaire sera-t-elle effectuée sur la place même ? Sur la porte de Versailles ? Dans le Parc des Expositions ou dans les deux ?
Je me souviens avoir découvert un peu par hasard à l'occasion de l'examen du projet de délibération DVD 26 lors de notre séance de janvier qu'une emprise très importante serait nécessaire pour les garages ateliers du TMS, sur un terrain affecté d'ailleurs partiellement aux nouveaux besoins de la gendarmerie alors qu'on aurait pu réactiver ailleurs une ancienne gare marchandises S.N.C.F. et des installations R.F.F. Il semblerait que l'implantation des garages ateliers des 21 rames de 45 mètres de long du TMS nécessite une surface de 2 hectares pour l'aménagement du peigne ferroviaire de garage des rames et de l'atelier de maintenance, en partie d'ailleurs sur des espaces plantés, les anciennes fortifications de Thiers, et de ce fait non constructibles.
Alors, il y a une certaine opacité du dossier TMS pour les garages et pour les ateliers, etc. qui ne doit pas se reproduire pour le T2, certes de dimension réduite, mais dans un secteur, celui de la porte de Versailles, encore plus sensible que celui où seront réalisés les ateliers du TMS.
Comment est prise en compte la très forte dénivellation de l'avenue Ernest-Renan pour le passage du T2 et celle-ci sera-t-elle recalibrée alors qu'elle vient d'être refaite il y a quelques mois ?
Que devient dans ces conditions le projet d'aménagement de la place même de la porte de Versailles qui avait été présenté par l'ancienne Municipalité ? Quelle est la justification de la participation financière de la Ville de 4 millions d'euros H.T. à ce projet ?
La ligne aérienne de contact électrique du Tramway n'engendrera-t-elle pas une pollution visuelle excessive ?
Enfin la concertation est quand même parfois défaillante. Je l'ai démontré pour les garages et aussi pour l'absence de présentation dans notre Conseil du 15e arrondissement du projet DVD 25, qui n'a pas été présenté au Conseil d'arrondissement, concernant un marché pour l'aide à la conduite d'un projet de tramway et en bas de la page 2 du projet de délibération, on lit que les aspects fonciers et techniques du T2 seront étudiés en concertation avec une demi-douzaine de partenaires, dont Issy-les-Moulineaux, les Hauts-de-Seine, etc., mais pas la mairie du 15e, qui n'est pas citée en bas de page 2.
Nous sommes au début du processus, Monsieur le Maire, il est encore temps de rectifier ces dérives que l'on voit apparaître. C'est, vous l'avez bien compris, de l'opposition constructive dans le seul intérêt des habitants du 15e, des futurs usagers du Tramway et de la Ville en général.
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - M. BAUPIN a la parole pour répondre.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je remercie d'abord M. GOUJON du soutien qu'il apporte à ce projet, qui a été élaboré en totale concertation avec la mairie du 15e et la mairie d'Issy-les-Moulineaux et qui a permis à la Ville de Paris de modifier un projet pourtant adopté au Contrat de plan Etat-/Région. En effet, celui-ci ne satisfaisait ni les uns ni les autres puisqu'il prévoyait de prolonger le tramway T2 uniquement jusqu'à la place Balard, par la Petite ceinture alors que là nous allons pouvoir le faire jusqu'à la porte de Versailles, en desservant d'autres quartiers et en préservant la Petite ceinture comme projet de coulée verte.
Je vais essayer de répondre à toutes vos questions.
Sur la question de la coulée verte : une négociation est en cours aujourd'hui avec R.F.F., puisque c'est un site qui appartient à R.F.F., de façon à pouvoir impulser cette coulée verte. Ce sont mes collègues Jean-Pierre CAFFET et Yves CONTASSOT qui coordonnent cette mise en ?uvre.
Vous avez dit par ailleurs que la présence des 2 tramways, T2 et tramway des Maréchaux sud, risquait d'enclaver le quartier. Ce n'est pas réellement mon sentiment à partir du moment où sur le quartier on va avoir une desserte par des transports en commun, 2 tramways et 1 ligne de métro. Je crois que ce quartier va au contraire bénéficier d'une avancée très importante en matière de désenclavement et d'accessibilité au reste de la Ville.
En matière de report de circulation, notre volonté, vous le savez, est de faire en sorte de diminuer globalement la circulation dans Paris. La circulation n'est pas considérable dans les rues qui sont concernées. En tout état de cause, nous espérons et je pense que ce sera confirmé par les études et par la réalité, que l'arrivée du T2 jusqu'à la porte de Versailles permettra de diminuer fortement la circulation automobile à destination du Parc des Expositions de façon à ce que ces déplacements se fassent en transport en commun au moins pour toutes les personnes qui viennent soit de l'Est parisien, soit des Hauts-de-Seine.
En ce qui concerne le terminus et l'ensemble des éléments que vous avez évoqués qui sont liés à l'aménagement de la porte de Versailles, je voudrais vous rappeler que nous avons adopté, il y a quelques mois, une délibération lançant la maîtrise d'oeuvre sur l'implantation du tramway des Maréchaux sud. Ce marché prévoit l'étude de l'ensemble de l'implantation urbaine du tramway des Maréchaux sud et du T2, étude qui comprend l'aménagement de la porte de Versailles.
De ce point de vue, avant que les équipes d'architectes n'aient travaillé sur le projet, il est difficile de vous répondre précisément, mais en tout état de cause l'esprit des esquisses qui a fait l'objet d'une concertation il y a deux ans et qui avait donné lieu à un consensus assez large sur l'aménagement de la porte de Versailles, sera une base de travail pour ces équipes.
En ce qui concerne les garages et ateliers, il existait d'autres hypothèses que nous avions étudiées, pour l'implantation mais qui étaient sur les terrains d'emprise ferroviaire. Malheureusement, il n'a pas été possible d'aboutir à un accord avec la S.N.C.F. et R.F.F. C'est pour cela qu'a été retenu le site prévu.
Je ne reviens pas sur votre remarque en ce qui concerne le manque de transparence sur ce projet : un comité de pilotage assure le suivi de l'ensemble du projet de tramway sur les Maréchaux sud.
Le maire du 15e ou son représentant participe à ce comité de pilotage et ce qui lui donne la possibilité d'évoquer ces questions s'il le souhaite. Cela n'a pas été le cas lors de la dernière réunion.
Sur les ateliers et garages du tramway T2, là-dessus il n'y a pas d'emprise à prévoir sur Paris puisque ces ateliers garages sont ceux qui existent d'ores et déjà pour la ligne T2 à Issy-les-Moulineaux.
En ce qui concerne le financement par la Ville : oui la Ville a apporté une contribution à cette extension de la ligne T2 à partir du moment où le financement de l'extension jusqu'à la porte de Versailles dans le cadre de cette mandature n'était pas prévu par le contrat de plan Etat-Région. Donc la Ville, le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville d'Issy-les-Moulineaux se sont partagés le surplus de financement nécessaire.
Enfin, je voudrais vous rassurer car, si le projet de délibération ne le mentionne pas, je peux vous indiquer néanmoins que la mairie du 15e sera évidemment associée à la concertation tout au long du processus. Notre intention est que cette prolongation du T2, comme la mise en place du tramway Maréchaux sud, donne lieu à toute la concertation nécessaire, et ce dans le très bon état d'esprit qui a toujours prévalu dans l'élaboration du projet avec la mairie du 15e et Issy-les-Moulineaux.
Le projet de délibération sur lequel nous délibérons aujourd'hui concerne le lancement de la concertation préalable qui est la deuxième concertation préalable sur le projet, puisque cela a été rendu nécessaire par le changement du projet.
Nous tiendrons une réunion publique dans les semaines qui viennent en mairie du 15e. Je suis certain qu'elle se déroulera dans un bon climat.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 35.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DVD 35).