Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

84 - 2002, DVD 37 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer, d'une part, un marché sur appel d'offres pour la réalisation d'une mission de coordination de sécurité et de protection de la santé concernant l'opération de mise en place du tramway entre le pont du Garigliano et la porte d'Ivry (13e, 14e et 15e) et, d'autre part, une convention avec la R.A.T.P

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 37 qui concerne la réalisation d'une mission de coordination de sécurité et de protection de la santé concernant l'opération de mise en place du tramway entre le pont du Garigliano et la porte d'Ivry.
Je donne la parole à Mme MACÉ de LÉPINAY.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Je profite de ce projet de délibération pour vous faire par des inquiétudes de la majorité des élus du 15e concernant l'aménagement du secteur de la porte de Sèvres.
En effet, l'installation du tramway et le prolongement du T2 Issy - Val-de-Seine jusqu'à la porte de Versailles vont doubler la frontière physique que constitue déjà le périphérique, marquant un peu plus l'isolement des habitants de l'ensemble des Frères-Voisin, et ce malgré le percement d'une artère traversant les terrains de la Défense nationale et la mise en place d'un souterrain d'accès au métro Balard.
Plus grave, et cela renforcera cette frontière physique, il semble que la Mairie de Paris ait d'autres projets d'installations de bâtiments industriels.
Il s'agit :
- d'un garage-atelier pour les rames du tramway le long de la voie d'accès au périphérique au sujet duquel Philippe GOUJON a déjà exprimé notre réserve ;
- d'un garage de bennes à ordures ;
- d'un centre de tri sélectif, ces deux derniers équipements étant prévus au bout de l'emprise de l'héliport.
De fait, cette concentration industrielle va considérablement changer la physionomie de ce secteur et en accentuer encore un peu plus l'isolement et l'insécurité.
De plus, je remarque la tendance de la Municipalité à utiliser systématiquement les terrains non encore aménagés du 15e arrondissement pour installer des équipements dont personne ne veut ailleurs.
Nous nous inquiétons de votre absence de vision d'ensemble pour l'aménagement de ce quartier. Une approche globale y est d'autant plus nécessaire quand on connaît les difficultés du secteur des Frères-Voisin, un secteur pour lequel, je le rappelle, votre majorité a refusé l'inscription au dispositif de la politique de la ville.
Merci, Monsieur le Maire.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BAUPIN, rapidement, vous avez la parole.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je vais essayer d'être rapide.
Je suis surpris d'entendre, à propos d'un projet de tramway, parler "d'isolement", "d'insécurité", de "coupure". Cela a été rappelé par M. GOUJON, il s'agit d'un projet dont l'esquisse a été élaborée par la Municipalité précédente. Il s'agit bien, avec ce projet de tramway et le choix des Maréchaux plutôt que de la Petite ceinture, d'un projet qui n'est pas simplement de transport mais d'urbanisme, d'intégration urbaine et de requalification des boulevards des Maréchaux.
Je ne crois pas qu'un projet de tramway, s'il est bien inséré - et c'est bien l'objet du travail que nous sommes en train de faire - soit une coupure plus importante que l'autoroute urbaine que constituent les Maréchaux.
J'ai même le sentiment largement inverse. Regardez l'ensemble des projets existants un peu partout en France. Je crois que c'est l'inverse. On a vraiment aujourd'hui des projets de tramways qui permettent de requalifier l'espace public.
En ce qui concerne les équipements que vous avez évoqués, qui ne sont pas l'objet du projet de délibération. Je préciserai simplement qu'en matière de centre de tri, à ma connaissance, il y a quatre projets de centres de tri prévus et ils ne seront pas tous les quatre, rassurez-vous, dans le 15e arrondissement. Au contraire ils seront répartis de façon relativement harmonieuse dans la Capitale : un au nord-ouest, un au sud-ouest, un au nord-est et un au sud-est.
De fait, il s'agit forcément de sites qui doivent être trouvés sur des emprises libres dans la Capitale. Je crois qu'il y aurait un peu de mauvaise foi à penser que le 15e serait tout d'un coup un arrondissement sinistré en matière d'aménagement. Je crois qu'un rééquilibrage des équipements industriels vers le 15e serait...
(Mouvements divers sur les bancs des groupes de l'opposition municipale).
Si vous considérez qu'il est maintenant sinistré, il va falloir changer beaucoup de choses !
Un rééquilibrage vers l'ouest ne me paraît pas forcément une mauvaise chose en la matière.
M. Alain DESTREM. - On va rééquilibrer vers l'ouest.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 37.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DVD 37).