Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2 - Condoléances

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2002


M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse le décès, survenu le lundi 25 février 2002, de M. Robert ABDON CASSO, ancien conseiller de Paris.
(Les Conseillers se lèvent).
Major de l'école des mines d'Alès, diplômé de l'école des travaux publics, Robert ABDON CASSO entre dans la carrière militaire le 15 octobre 1934 en qualité de sous-lieutenant dans l'armé du Génie.
Fait prisonnier en juillet 1940 sur la ligne Maginot, il s'évade dès le 15 septembre, entre dans la Résistance et s'y distingue dans plusieurs réseaux des Forces françaises de l'intérieur. Son père également résistant, déporté à Buchenwald en 1943, devait succomber aux séquelles de sa déportation peu après sa libération le 15 mai 1945.
M. ABDON CASSO entre en Allemagne en 1945 avec un Corps d'armée américain. Il est promu au grade de chef de bataillon et sert au Cabinet du Gouverneur général de la Sarre puis à celui du Gouverneur général de la Rhénanie.
Après avoir servi au Tonkin où il commande notamment le 73e régiment du Génie, il est nommé lieutenant-colonel et affecté successivement à l'état-major particulier du Ministre de la Défense nationale et à l'Etat-major général de la Défense nationale en tant que chef de la division informatique.
De retour d'Algérie où il a commandé le Génie du corps d'armée, M. ABDON CASSO est nommé le 16 mars 1963 commandant du régiment de sapeurs-pompiers de Paris. Dans sa nouvelle fonction, il s'attelle à résoudre le problème des effectifs en faisant appel aux recrues du contingent et en menant un effort de communication en direction des engagés.
Lorsque le 1er mars 1967, le général de Gaulle, Président de la République, crée une Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, M. ABDON CASSO, promu général de Brigade, est maintenu dans ses fonctions de commandant de cette Brigade.
Après sa retraite, il est nommé, par décret du Ministre de l'Intérieur, maire du 17e arrondissement en 1970, fonction qu'il exercera jusqu'en 1976.
Conseiller de Paris en remplacement de Paul Faber, décédé en 1976, il est réélu en 1977, mais ne se représente pas en 1983.
Au sein de l'assemblée parisienne, il siège à la 7e Commission, à la Commission de la jeunesse et des sports et à la Commission des transports.
Alliant les qualités morales de chef et d'homme de c?ur, M. ABDON CASSO était Grand officier de la Légion d'Honneur, Croix de guerre 39-45, médaillé de la Résistance.
Ses obsèques ont été célébrées le jeudi 28 février 2002 en l'église Sainte-Odile. En mon nom, au nom du Conseil de Paris, j'exprime à ses enfants, à ses petits-enfants, arrières petits enfants, à ses amis, les condoléances émues de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).